Vous devez activer JavaScript Aller au menu Plan du site
  • Taille normale
  • Taille moyenne
  • Grande taille

CBC Digital Archives

Accueil · C'est arrivé le... · 24 juin 1969

Montréal fête la Saint-Jean-Baptiste

Date de diffusion : 24 juin 1969

C'est sous une fine pluie que se déroule le traditionnel défilé de la Saint-Jean-Baptiste, ce 24 juin 1969. En dépit des aléas du temps, les spectateurs sont nombreux à s'être déplacés. Amassés le long de la rue Sherbrooke à Montréal, ils assistent patiemment au défilé des chars allégoriques. Chacun d'entre eux met en valeur une spécificité régionale du Québec. Le journaliste Michel Pelland est entouré des cinéastes Bernard Gosselin et Pierre Perrault, qui ponctuent le défilé de commentaires plutôt acerbes…

Pendant le défilé, les critiques et commentaires fusent de toutes parts. Les deux cinéastes proposent même la création d'un ministère de la vantardise et d'un haut-commissariat du chialage! Après une trentaine de minutes de propos nationalistes et sarcastiques à l'égard du défilé, du Québec et des choix politiques des Québécois, les deux compères sont priés de se retirer de l'antenne. La parole est de nouveau donnée au journaliste Michel Pelland, gêné par la situation inconfortable, qui termine sobrement la description du défilé.

La fête de la Saint-Jean-Baptiste tire son origine de l'époque de Clovis, roi des Francs (481-511). La tradition se perpétue et, dans la nuit du 23 au 24 juin, le roi de France a coutume d'allumer les feux de la Saint-Jean. Fête religieuse inscrite dans la tradition catholique, la Saint-Jean célèbre la naissance de Jean le Baptiste, le cousin de Jésus-Christ. En Amérique du Nord, les Canadiens francophones continuent de perpétuer la tradition ponctuée de défilés dans les rues. Comme le rapporte le Journal des Jésuites, la célébration de la Saint-Jean sur les bords du Saint-Laurent date de 1636.

Montréal fête la Saint-Jean-Baptiste

• En 1834, le Canada est dans une impasse politique; la majorité francophone, les patriotes s'opposent au gouvernement britannique. Ludger Duvernay, patriote, souhaite fédérer les Canadiens d'expression française. Il choisit le jour de la Saint-Jean-Baptiste pour organiser un banquet et réunir l'élite canadienne-française. Voici comment naquit l'idée de créer une association qui unirait les francophones et défendrait leurs droits.

• En 1842, la Société Saint-Jean- Baptiste est officiellement créée à Québec. Un an plus tard, Montréal emboîte le pas. Les Franco-Ontariens fondent la Société Saint-Jean- Baptiste d'Ottawa en 1853.

• Le mandat dévolu à la Société est la défense des intérêts des Canadiens français, la promotion de leur culture, de leur histoire et de leur patrimoine, mais son rôle est aussi politique et économique. En effet, à côté des services d'entraide qu'elle offre, elle participe aussi aux débats de société.

• Les origines du choix de saint Jean- Baptiste comme patron des Canadiens français sont assez floues. Selon la légende, c'est le port du prénom par un nombre élevé de francophones qui incita Ludger Duvernay, le fondateur de la société des Canadiens français à lui donner l'appellation Association Saint-Jean- Baptiste de Montréal.

• En 1908, à la demande de la SSJBQ, le pape Pie X reconnaît saint Jean-Baptiste patron des Canadiens français. Sept décennies plus tard, en 1977, le gouvernement du Québec reconnaît le 24 juin comme fête officielle des Québécois.

• À l'instar des francophones, d'autres communautés ethniques au Canada choisissent de se réunir autour de leurs saints patrons : saint Patrick pour les Irlandais, célébré le 17 mars; saint Andrew pour les Écossais, le 1er décembre ; saint George pour les Britanniques, fêté le 19 décembre.

Montréal fête la Saint-Jean-Baptiste

Média : Télévision

Émission : Le Défilé de la Saint-Jean-Baptiste

Date de diffusion : 24 juin 1969

Ressource(s) : Michel Pelland, Pierre Perrault, Bernard Gosselin

Durée : 32 min 12 s

Dernière modification :
11 juillet 2008


Fin de la liste
    etoile etoile etoile etoile etoile
  • Évaluez
  • Partagez ce clip
  • Citez ce clip




Consultez une autre date
D L M M J V S
consultez tous les événements du mois
Aussi un 6 24 
Denys 1er de l'Anse
24 juin 1997
Lors d'une cérémonie solennelle, en juin 1997, Denys Tremblay est couronné roi de l'Anse-Saint-Jean.
Télévision
10 min 13 s

Découvrez aussi
Un drapeau pour le Québec
Télévision
2 min 27 s
21 janvier 1948
En ce début de 1948, le fleurdelisé remplace l’Union Jack britannique comme étendard officiel du Québec.
Denys 1er de l'Anse
Télévision
10 min 13 s
24 juin 1997
Lors d'une cérémonie solennelle, en juin 1997, Denys Tremblay est couronné roi de l'Anse-Saint-Jean.