Vous devez activer JavaScript Aller au menu Plan du site
  • Taille normale
  • Taille moyenne
  • Grande taille

CBC Digital Archives

Accueil · C'est arrivé le... · 21 juin 2002

Gilberte Côté-Mercier, l'âme des bérets blancs

Date de diffusion : 19 mars 1965

Le 21 juin 2002, la directrice des bérets blancs et cofondatrice du journal de propagande Vers demain, Gilberte Côté-Mercier, meurt entourée de ses fidèles collaborateurs. Pendant 66 ans, cette femme charismatique s'est consacrée à la communauté des bérets blancs, dont le siège se trouve à Rougemont, en Montérégie.

Dans une entrevue accordée à Jean Ducharme en 1965, Gilberte Côté-Mercier explique la mission qu'elle poursuit avec les bérets blancs : l'abolition des taxes et la création d'un monde meilleur. Elle décrit les membres du groupe comme étant des propagandistes de profession.

Née à Montréal, en 1910, Gilberte Côté étudie les sciences sociales et politiques à l'Université de Montréal avant d'entamer son apostolat.

En février 1937, elle est captivée par le discours du créditiste Louis Even, qui propose d'enrayer la crise économique en donnant de l'argent aux pauvres. Accompagnée par sa mère et son frère Rosaire, Gilberte Côté commence sa vie de dévouement. Avec Louis Even, elle fonde les pèlerins de saint Michel, groupe connu plus tard sous le nom de bérets blancs. Le 1er novembre 1939, la communauté publie le premier numéro du journal Vers demain.

Le dynamisme et la ferveur religieuse de Gilberte Côté-Mercier l'amènent à diriger le mouvement des bérets blancs. En 1957, les pèlerins de saint Michel lui offrent une statue de Jeanne d'Arc, afin de symboliser son rôle au sein du mouvement.

Dans les années 1960, les bérets blancs comptent près de 3000 membres au Québec. Par des pèlerinages, la publication Vers demain et des émissions de radio animées par Gilberte Côté-Mercier, la communauté s'attaque à la libéralisation des mœurs, aux partis politiques, aux banquiers et aux idées transmises par la télévision.

Gilberte Côté-Mercier, l'âme des bérets blancs

• La doctrine économique diffusée par les bérets blancs s'inspire des théories du crédit social, de l'ingénieur écossais Clifford Hugh Douglas (1879-1952). La communauté souhaite une réforme monétaire qui enlèverait aux banques le pouvoir de mettre l'argent en circulation. Elle affirme que s'ils recevaient de l'argent, les pauvres pourraient acheter des biens et faire tourner l'économie.

• En 1946, Gilberte Côté se marie avec Gérard Mercier de Sainte-Anne-de-Beaupré. Jusqu'à sa mort, en 1994, ce dernier se consacre à temps plein au mouvement des bérets blancs.

• En 1962, les bérets blancs érigent leur maison mère à Rougemont, la maison Saint-Michel. En 1975, un autre bâtiment est construit pour la tenue des congrès annuels, la maison de l'Immaculée.

• Les hommes et les femmes qui vivent à la maison Saint-Michel de Rougemont récitent le chapelet trois fois par jour et travaillent à la diffusion des idées créditistes. Logés et nourris, ils oeuvrent de façon volontaire pour la communauté.

• C'est en 1949 qu'un pèlerin d'Arvida, nommé Pierre Bouchard, a proposé l'adoption de la célèbre coiffe. Le port du béret blanc pouvait remplacer le drapeau de la propagande pour les membres qui désiraient faire de l'apostolat à pied plutôt qu'en voiture.

• Les voitures des pèlerins de saint Michel étaient couvertes de publicités du journal Vers demain et de slogans comme Mort aux taxes ou L'impôt, c'est du vol.

• Les funérailles de Gilberte Côté-Mercier ont lieu le 24 juin 2002, à l'église Saint-Michel de Rougemont. Des pèlerins venus des États-Unis, de l'Alberta, de l'Ontario et de toutes les régions du Québec assistent à la cérémonie. Un cortège funéraire de bérets blancs suit le corbillard à pied, en récitant le chapelet.

• En 2002, la communauté des bérets blancs ne compte plus que quelques centaines de membres, mais elle distribue des milliers d'exemplaires de Vers demain au Canada et à l'étranger.

Gilberte Côté-Mercier, l'âme des bérets blancs

Média : Télévision

Émission : Aujourd'hui (1962-1969)

Date de diffusion : 19 mars 1965

Invité(s) : Gilberte Côté-Mercier

Ressource(s) : Jean Ducharme

Durée : 13 min 36 s

Dernière modification :
11 mars 2008


Fin de la liste
    etoile etoile etoile etoile etoile
  • Évaluez
  • Partagez ce clip
  • Citez ce clip




Consultez une autre date
D L M M J V S
consultez tous les événements du mois
Découvrez aussi
Réal Caouette, à la défense des gens ordinaires
Télévision
27 min 49 s
16 décembre 1976
Le coloré politicien Réal Caouette s'éteint le 16 décembre 1976. Il nous laisse un héritage politique mitigé et des déclarations fracassantes.
Survol de la carrière de Réal Caouette
Radio
10 min 06 s
16 décembre 1976
Le lendemain de la mort du coloré chef du Crédit social, un collègue de la Chambre des communes lui rend hommage.