Vous devez activer JavaScript Aller au menu Plan du site
  • Taille normale
  • Taille moyenne
  • Grande taille

CBC Digital Archives

Accueil · C'est arrivé le... · 16 juin 1976

Morts les enfants de Soweto

Date de diffusion : 8 août 1976

Quand la journaliste Denise Bombardier lui demande ce qui s'est passé à Soweto en juin 1976, Louis Busson, directeur des services français de la radio sud-africaine semble un peu agacé. Selon lui, il y n'a pas eu d'événements à Soweto, seulement du grabuge causé par quelques jeunes étudiants se révoltant, comme tous les jeunes, contre l'ordre établi.

Le 16 juin 1976, des milliers de jeunes se rassemblent près de l'école Orlando, dans le south-western township (Soweto) de Johannesburg. Ils manifestent contre l'utilisation de l'afrikaans comme seconde langue d'enseignement, au même titre que l'anglais.

La foule de jeunes, dont certains ne sont même pas encore adolescents, se retrouvent devant une cinquantaine de policiers. Ceux-ci emploient d'abord des grenades lacrymogènes, puis ouvrent le feu sur les manifestants. La première victime est un garçon de 13 ans, Hector Petersen. La photo d'un homme tenant le corps de l'enfant et de sa sœur pleurant à ses côtés fait le tour du monde, éveille la conscience publique à l'échelle de la planète. Plus tard dans la journée, des centaines de policiers armés viennent prêter main-forte à leurs collègues.

Vingt-trois personnes sont tuées, dont un Blanc, le sociologue Melville Edelstein, qui tentait d'empêcher la police de tirer sur la foule et qui fut pris dans le feu croisé des pierres des manifestants et des balles des forces de l'ordre.

Tout au long de l'été 1976, Soweto est le théâtre de manifestations durement matées. Plus de 600 personnes perdent la vie, essentiellement des manifestants noirs. Des dizaines de milliers de jeunes se retrouvent en prison, des milliers traversent la frontière pour trouver refuge à l'étranger alors que d'autres se joignent à la lutte clandestine.

Les événements de Soweto demeurent encore aujourd'hui un symbole de la lutte des Noirs contre l'apartheid.

Morts les enfants de Soweto

• En 1979, l'auteur afrikaner André Brink publie Une saison blanche et sèche, édité d'abord en anglais sous le titre A Dry White Season. L'ouvrage relate la prise de conscience d'un Afrikaner face au système de l'apartheid à la suite des événements de Soweto. En 1989, le livre est porté au grand écran par le réalisateur Euzhan Palcy, et l'acteur canadien Donald Sutherland tient le rôle principal dans le film.

• Brink est un des principaux représentants d'une génération d'écrivains afrikaners engagés politiquement dans la lutte contre l'apartheid.

• En 1971, l'Afrique du Sud est un des rares pays industrialisés où la télévision n'a pas encore pénétré. Le gouvernement la bannit, craignant son influence sur la population noire. Il redoute, entre autres, les séries américaines dans lesquelles Noirs et Blancs vivent et travaillent ensemble. Le petit écran fait malgré tout son apparition dans le pays au cours des années 1970.

Morts les enfants de Soweto

Média : Radio

Émission : Présent international

Date de diffusion : 8 août 1976

Invité(s) : Louis Busson

Ressource(s) : Denise Bombardier

Durée : 8 min 40 s

Dernière modification :
27 février 2008


Fin de la liste
    etoile etoile etoile etoile etoile
  • Évaluez
  • Partagez ce clip
  • Citez ce clip




Consultez une autre date
D L M M J V S
consultez tous les événements du mois
Découvrez aussi
Nelson Mandela enfin libre
Télévision
9 min 22 s
11 février 1990
Quelques mois après sa libération, Nelson Mandela accorde une entrevue à Madeleine Poulin.
Desmond Tutu prêche l'anti-apartheid
Radio
7 min 01 s
2 juin 1986
Mgr Desmond Tutu, primat de l'Église anglicane d'Afrique du Sud et lauréat du prix Nobel de la paix, complète sa tournée canadienne anti-apartheid à Montréal.