Vous devez activer JavaScript Aller au menu Plan du site
  • Taille normale
  • Taille moyenne
  • Grande taille

CBC Digital Archives

Accueil · C'est arrivé le... · 2 avril 1998

La pratique des sages-femmes est légalisée

Date de diffusion : 2 avril 1998

Le 2 avril 1998, le ministre de la Santé, Jean Rochon, annonce la décision du gouvernement du Québec de légaliser la pratique des sages-femmes, dès 1999. Le projet de loi déposé par le ministre à l'Assemblée nationale prévoit notamment la création d'un ordre professionnel pour les sages-femmes. Celles-ci pourront aussi exercer leur pratique dans les hôpitaux, comme l'explique la journaliste Maxime Bertrand dans ce reportage diffusé au Téléjournal.

Lucie Hamelin, présidente du Regroupement des sages-femmes du Québec, estime pour sa part que les sages-femmes devront s'assurer que la mise en application de la loi ne soit pas retardée.

En 1990, le gouvernement du Québec adopte une première loi sur la pratique des sages-femmes qui autorise la pratique des sages-femmes, dans le cadre de projets pilotes. Huit maisons de naissance, sous la responsabilité de CLSC, ouvrent leur porte à travers le Québec, dont une à Montréal. Le conseil chargé d'évaluer ces projets pilotes conclut que la pratique des sages-femmes est sûre.

Le gouvernement du Québec adopte donc la Loi sur les sages-femmes le 17 juin et la sanctionne le 19 juin 1999. L'Ordre des sages-femmes du Québec voit le jour le 24 septembre 1999.

Pendant des millénaires, les femmes ont accouché avec l'aide de sages-femmes. Au Canada, sous le Régime français, les futures mères se font accoucher par la sage-femme de la paroisse, élue par l'assemblée des paroissiennes. Au 18e siècle, la colonie se dote d'un réseau structuré de sages-femmes, reconnues légalement.

À partir de 1847, la formation des sages-femmes est contrôlée par le Collège des médecins, nouvellement formé. Peu à peu, les femmes sont exclues du domaine de la naissance sur lequel les médecins exercent leur emprise. L'accouchement devient un acte hautement médicalisé qui se déroule à l'hôpital. Le point tournant a lieu dans les années 1950, alors que le pourcentage de Québécoises accouchant à l'hôpital passe de 16 % en 1940 à 67 % en 1955.

La pratique des sages-femmes est légalisée

• En juin 2004, l'Assemblée nationale adopte un règlement sur l'accouchement à domicile. Le 1er avril 2005, les sages-femmes obtiennent une assurance professionnelle et peuvent dès lors exercer leur profession à domicile en toute légalité. La future maman doit vivre une grossesse sans problème et signer un acte de consentement.

• Depuis septembre 1999, l'Université du Québec à Trois-Rivières offre le « baccalauréat en pratique sage-femme ». D'une durée de quatre ans, cette formation, unique au Québec, est offerte à environ 20 candidates par année. Ce contingentement s'explique par le faible nombre de places disponibles en milieu de stages.

• En 2005, seules 77 sages-femmes inscrites à l'Ordre des sages-femmes du Québec exercent leur profession. Elles ne suffisent pas à la demande. À la maison de naissance de Montréal, la liste d'attente compte plus de 300 noms.

La pratique des sages-femmes est légalisée

Média : Télévision

Émission : Téléjournal

Date de diffusion : 2 avril 1998

Invité(s) : Lucie Hamelin, Serge Ménard, Jean Rochon

Ressource(s) : Maxime Bertrand, Michèle Viroly

Durée : 2 min 01 s

Dernière modification :
2 avril 2008


Fin de la liste
    etoile etoile etoile etoile etoile
  • Évaluez
  • Partagez ce clip
  • Citez ce clip




Consultez une autre date
D L M M J V S
consultez tous les événements du mois
Découvrez aussi
Les Premières nations solidaires
Télévision
2 min 49 s
Des milliers d'autochtones rassemblés à Oka manifestent leur soutien aux Mohawks.
452 arrestations arbitraires
Télévision
3 min 35 s
Dix ans après la crise d'Octobre, le journaliste Jean Larin rappelle que les quelque 450 citoyens arrêtés n'ont jamais été inculpés.