Vous devez activer JavaScript Aller au menu Plan du site
  • Taille normale
  • Taille moyenne
  • Grande taille

CBC Digital Archives

Accueil · C'est arrivé le... · 30 mars 1981

Tentative d'assassinat contre Ronald Reagan

Date de diffusion : 30 mars 1981

Le 30 mars 1981, en pleine journée, un jeune homme ouvre le feu sur Ronald Reagan alors que celui-ci sort d'un hôtel de Washington. Il tire six coups avec un revolver Rohm RG-14. Le président n'est pas atteint directement, mais une balle qui fait ricochet sur l'une des vitres pare-balles de la voiture présidentielle se loge dans sa poitrine. Trois personnes de l'entourage de Ronald Reagan sont touchées : le secrétaire de presse James Brady, l'officier de police Thomas Delehanty et l'agent des services secrets Timothy McCarthy.

Radio-Canada consacre une émission spéciale à l'événement dans les heures qui suivent la tentative d'assassinat.

Le suspect est arrêté sur le champ. Il ne tente même pas de s'enfuir et demande aux policiers si son geste arrêtera la diffusion de la soirée des Oscars, prévue pour le soir même.

John Hinckley Jr voulait assassiner le président des États-Unis afin d'attirer l'attention de l'actrice Jodie Foster. Jeune homme instable psychologiquement, il était obsédé par la jeune femme, l'ayant déjà contactée par lettre et par téléphone. Pensant qu'un geste d'éclat le ferait remarquer, il est passé aux actes.

La balle qui atteint le président Reagan n'explose pas et il s'en tire après quelques heures en salle d'opération. Par contre, James Brady reçoit un projectile dans la tête, près du cerveau. Il gardera des séquelles toute sa vie, ce qui ne l'empêchera pas de demeurer secrétaire de presse à la Maison-Blanche jusqu'à la fin du second mandat de Reagan.

Le jour même de l'attentat, la classe politique américaine veut savoir qui prendra la relève à la tête de l'État. Les quelques heures pendant lesquelles l'état de santé de Ronald Reagan est incertain causent des remous à Washington. Le secrétaire d'État Alexander Haig, devant les caméras de télévision, se présente comme le numéro deux du gouvernement, alors que ce rôle revient au vice-président.

Le procès de John Hinckley Jr, en 1982, se conclut sur un verdict de non-culpabilité pour cause d'aliénation mentale. Le jeune homme est enfermé à l'hôpital St. Elizabeth, à Washington DC. Le verdict secoue l'Amérique et mène à une réforme des plaidoyers de non-culpabilité pour cause d'aliénation mentale dans plusieurs États américains.

Dans les trois années suivant le procès de Hinckley, le Congrès et la moitié des États américains ont limité l'usage de cette défense. Quelques années plus tard, trois États – le Montana, l'Idaho et l'Utah – l'interdisent carrément.

Tentative d'assassinat contre Ronald Reagan

• Ronald Reagan reprend rapidement ses activités. Son courage lors de l'événement lui vaut une admiration accrue des Américains.

• En cas d'incapacité d'un président américain, la Constitution précise que la succession revient au vice-président. Si celui-ci est indisponible, le leader de la Chambre des représentants prend le relais, puis le président du Sénat et enfin le secrétaire d'État.

• John Hinckley Jr s'est inspiré du film Taxi Driver pour monter sa tentative d'assassinat. Ce film, mettant en vedette Robert De Niro ainsi que Jodie Foster, raconte l'histoire d'un vétéran de la guerre du Vietnam qui essaie de séduire une femme en tentant d'assassiner le sénateur pour lequel la jeune femme travaille.

• En 1999, Hinckley obtient la permission de faire des sorties supervisées de l'établissement psychiatrique où il est interné. En 2000, il obtient le droit de faire des sorties non supervisées, mais un mois plus tard, cette permission est révoquée lorsque des gardes trouvent sur lui un livre sur Jodie Foster (tout matériel concernant l'actrice lui étant interdit).

• James Brady, grièvement blessé le 30 mars 1981, et sa femme ont mené une lutte incessante pour changer la loi américaine sur le contrôle des armes à feu.

• Le 30 novembre 1993, le président Bill Clinton signait le « Brady Bill », nommé en l'honneur de James Brady. Cette loi limite l'achat d'armes à feu, exige une période d'attente de cinq ans entre la demande d'achat d'une arme et d'un permis et l'obtention de ceux-ci. Elle requiert également une enquête sur les demandeurs de permis et d'armes, ces dernières devant être achetées chez des vendeurs accrédités.

• Il existe différents liens entre les familles Hinckley et Bush. Toutes deux ont fait fortune dans le pétrole, John Hinckley Sr était propriétaire de la Vanderbilt Energy Corporation alors que la famille de George Bush était propriétaire de Zapata Oil. Par ailleurs, John Hinckley Sr a été un fervent supporteur de George Bush lors de la campagne à la tête du Parti républicain en 1980, dont Reagan est sorti vainqueur.

• Autre coïncidence, le frère aîné de John Jr, Scott Hinckley, et le fils de George Bush, Neil, devaient dîner ensemble, avec des amis communs, le 31 mars 1981, soit le lendemain de l'attentat.

Tentative d'assassinat contre Ronald Reagan

Média : Radio

Émission : Agression contre le président Reagan

Date de diffusion : 30 mars 1981

Invité(s) : Joe Clark, Andrew Redmond, Len Tacker

Ressource(s) : Claude Rivard, Gilbert Bringué, Jean-Pierre Perron

Durée : 23 min 12 s

Dernière modification :
22 octobre 2009


Fin de la liste
    etoile etoile etoile etoile etoile
  • Évaluez
  • Partagez ce clip
  • Citez ce clip




Consultez une autre date
D L M M J V S
consultez tous les événements du mois
Découvrez aussi
John F. Kennedy assassiné
Radio
28 min 34 s
22 novembre 1963
L'assassinat de John F. Kennedy, à Dallas le 22 novembre 1963, plonge l'Amérique du Nord dans la consternation. Il n'avait que 46 ans.
L'assassinat de Gandhi
Radio
20 min 30 s
30 janvier 1948
Le Mahatma Gandhi, chef nationaliste et promoteur de la non-violence, est tué froidement par un fanatique hindou.