Vous devez activer JavaScript Aller au menu Plan du site
  • Taille normale
  • Taille moyenne
  • Grande taille

CBC Digital Archives

Accueil · C'est arrivé le... · 19 mars 1949

Pierre Sévigny, héros méconnu

Date de diffusion : 19 mars 1949

Héros de guerre, Pierre Sévigny participe, le 19 mars 1949, à une cérémonie soulignant la fin de la campagne de souscription lancée pour reconstruire l'université de Caen, comme on l'entend dans cet extrait réalisé grâce à une liaison directe par radio entre Montréal et Caen.

Ce colonel canadien-français, né à Québec en 1917, a participé au débarquement de juin 1944 sur les plages de Normandie. Il se démarque particulièrement lors de la bataille de Falaise, en août 1944. Promu major pendant les combats, il est ensuite nommé colonel.

À l'âge de 22 ans, Pierre Sévigny s'enrôle dans l'armée. Il veut devenir pilote de chasse, mais sa santé ne le lui permet pas. Il lorgne ensuite la marine, mais souffre du mal de mer. C'est enfin dans l'artillerie qu'il trouve sa place, au sein du 4e régiment d'artillerie moyenne.

Le jeune militaire se distingue particulièrement dans la bataille de la poche de Falaise, en août 1944. Il participe ensuite aux batailles de Belgique, des Pays-Bas et d'Allemagne où il est blessé le 24 février 1945. Sa blessure lui vaut d'être amputé de la jambe gauche.

À son retour du front, il est tenté par la politique au sein du Parti progressiste-conservateur. Deux fois battu, en 1949 puis en 1957, il est enfin élu, en 1958 dans la circonscription de Longueuil, l'année même où John Diefenbaker prend le pouvoir. Sévigny est nommé vice-président de la Chambre des communes en mai 1958, puis ministre associé à la Défense l'année suivante.

Tout au long de sa carrière politique, Pierre Sévigny est considéré comme un grand orateur et un nationaliste canadien tenace.

En désaccord avec son chef sur les questions d'armement nucléaire, Sévigny démissionne en février 1963. Il est défait à l'élection de la même année et se retire de la vie politique. Il devient professeur de finances à l'Université Concordia en 1967 où il enseigne jusqu'à sa mort le 20 mars 2004, à l'hôpital Royal Victoria, à Montréal, à l'âge de 87 ans.

Pendant sa relativement courte carrière au gouvernement, Pierre Sévigny aura laissé sa marque dans quelques dossiers, dont celui de l'Exposition universelle de 1967, de Avro Arrow ainsi que du scandale entourant l'affaire Munsinger .

Pierre Sévigny, héros méconnu

• Albert Sévigny, père de Pierre, se lance lui-même dans l'arène politique : il se présente comme candidat conservateur à l'Assemblée nationale en 1907, mais est battu. Il fraie ensuite avec le mouvement nationaliste de Henri Bourassa et rejoint plus tard les conservateurs. À l'âge de 34 ans, il est président de la Chambre des communes, puis est nommé ministre du Revenu dans le cabinet Borden, en pleine guerre.

• Il est nommé juge à la Cour supérieure du Québec en 1921 où il siégera pendant 39 ans, devenant juge en chef adjoint en 1933 et juge en chef en 1942. Il exerce presque jusqu'à sa mort en 1961, à l'âge de 80 ans.

• Ralenti dans ses études par des migraines, Pierre Sévigny commence sa carrière dans l'immobilier, tâtant également de la construction et de l'import-export. Parallèlement, il signe des textes de fiction, sous le nom de Peter Maple, dans le Saturday Evening Post.

• Relativement bel homme, le jeune Pierre veut même tenter sa chance à Hollywood, en 1935, malgré le désaccord de sa famille.

• Ses faits de guerre, particulièrement lors de la bataille de Falaise, en 1944, où il détruisit à lui tout seul un groupe d'artilleurs ennemis, lui valent de nombreuses médailles. Le gouvernement polonais lui remet la médaille Virtuti Militari, plus important honneur militaire de ce pays, alors que la France et la Belgique lui décernent leur croix de guerre.

• Pierre Sévigny est l'auteur de deux ouvrages. En 1965, il publie Le Grand Jeu de la séduction politique, aux Éditions du Jour, dans lequel il raconte ses années en politique sous John Diefenbaker. Le second livre, Face à l'ennemi, est rédigé en 1945, pendant la convalescence de son auteur, et raconte le débarquement allié et les dernières batailles du front européen de la Seconde Guerre mondiale.

• L'École de gestion John-Molson de l'Université Concordia a créé, en 2001, les Pierre Sévigny Undergraduate International Scholarships, remises à des étudiants méritants.

• Pierre Sévigny demeure marié toute sa vie à Corinne K. Sévigny, surnommée Clou, dont il aura trois enfants, Pierrette, Albert et Robert.

Pierre Sévigny, héros méconnu

Média : Radio

Émission : Campagne de souscription pour reconstruire d'Université de Caen

Date de diffusion : 19 mars 1949

Invité(s) : François Bisaillon, Pierre Sévigny

Durée : 1 min 26 s

Dernière modification :
1er mars 2008


Fin de la liste
    etoile etoile etoile etoile etoile
  • Évaluez
  • Partagez ce clip
  • Citez ce clip




Consultez une autre date
D L M M J V S
consultez tous les événements du mois
Découvrez aussi
Gerda Munsinger, l'Allemande qui fit scandale
Dossier
En mars 1966, une histoire de moeurs et d'espionnage ébranle le gouvernement canadien.
Des journalistes racontent la Seconde Guerre mondiale
Dossier
Dès l'entrée en guerre du Canada, le 10 septembre 1939, les journalistes font leur part pour contribuer à la victoire.