Vous devez activer JavaScript Aller au menu Plan du site
  • Taille normale
  • Taille moyenne
  • Grande taille

CBC Digital Archives

Accueil · C'est arrivé le... · 4 mars 1971

Vous devez ouvrir une session pour commenter ce clip.

À Montmorency nous marchions sur les autobus et des camions sur le boulevard Ste-Anne ... Les gens qui venaient du Mont Ste-Anne, paralysés sur le boul. avaient été logé dans l'Église St-Grégoire de Montmorency, et le restaurent chinois Linnan envoyait ses plats par motoneigistes jusqu'à l' église ! et à la radio la chanson de l' heure était Octopus Garden des Beatles ...

Soumis par : Richard Duclos


La tempête du siècle

Date de diffusion : 4 mars 1991

La tempête du 4 mars 1971 a marqué la mémoire des Montréalais qui depuis s'en souviennent encore.

La tempête la plus spectaculaire que Montréal ait connue enfouit la ville sous près de 50 centimètres de neige. Des vents soufflant jusqu'à 110 km/h brisent les poteaux d'électricité et font tomber les câbles, privant d'électricité certains secteurs pendant dix jours. Les bancs de neige s'élèvent jusqu'au deuxième étage des maisons. La tempête tue 17 personnes qui succombent pour la plupart à des crises cardiaques.

Écoles, commerces et bureaux ferment leurs portes et le transport en commun est paralysé. Même les journaux suspendent leur publication pendant deux jours. Seules les motoneiges et quelques sportifs s'aventurant en ski de fond ou en raquettes circulent librement. Le maire de Montréal, Jean Drapeau, exhorte alors les citadins à « éviter de se trouver exposés aux intempéries ».

La tempête du siècle

• Les camions de déneigement de la ville ont dû effectuer jusqu'à 500 000 « voyages de neige » afin de déblayer les rues embourbées de la ville.

• Deux mois après la tempête, des pluies diluviennes provoquent un glissement de terrain qui engloutit le village de Saint-Jean-Vianney au Saguenay, tuant 31 personnes.

• Le 4 mars 1971 marquera aussi la mémoire des Canadiens car c'est le jour du mariage du premier ministre du pays, Pierre Elliott Trudeau avec Margaret Sinclair, sous le ciel plus clément de Vancouver.

• L'année suivante passera aux annales comme une année glaciale. En 1972, l'ensemble des stations d'observations météorologiques du Canada avaient en effet rapporté des températures annuelles sous la normale.

• La plus forte chute de neige sur Toronto a lieu le 11 décembre 1944 alors que 48 centimètres de neige recouvrent la Ville-Reine. Les autorités étaient alors surtout préoccupées par la fermeture forcée des usines produisant des munitions pour la guerre.

La tempête du siècle

Média : Télévision

Émission : Téléjournal

Date de diffusion : 4 mars 1991

Invité(s) : Jean Drapeau

Ressource(s) : Bernard Derome

Durée : 40 s

Dernière modification :
21 juin 2005


Fin de la liste
    etoile etoile etoile etoile etoile
  • Évaluez
  • Partagez ce clip
  • Citez ce clip




Consultez une autre date
D L M M J V S
consultez tous les événements du mois
Découvrez aussi
Les Premières nations solidaires
Télévision
2 min 49 s
Des milliers d'autochtones rassemblés à Oka manifestent leur soutien aux Mohawks.
452 arrestations arbitraires
Télévision
3 min 35 s
Dix ans après la crise d'Octobre, le journaliste Jean Larin rappelle que les quelque 450 citoyens arrêtés n'ont jamais été inculpés.