Vous devez activer JavaScript Aller au menu Plan du site
  • Taille normale
  • Taille moyenne
  • Grande taille

CBC Digital Archives

Accueil · C'est arrivé le... · 20 février 1968

Grève des étudiants à Moncton

Date de diffusion : 20 février 1968

En février 1968, après avoir annoncé une augmentation des droits de scolarité, l'Université de Moncton traverse une période mouvementée. En effet, la réaction des étudiants face à cette annonce ne tarde pas à se manifester. Appuyés par le corps enseignant, ils votent en faveur de la grève le 12 février 1968. Le mouvement s'organise et suscite l'intérêt de la presse et de l'Office national du film, qui en immortalise les moments forts. Une semaine après le déclenchement de la grève, le journaliste Jaques Tremblay revient sur l'événement.

Si la hausse des droits de scolarité est le catalyseur de la grève, elle ne représente que la pointe de l'iceberg et cache un malaise social plus profond. Les jeunes Acadiens prennent conscience de la situation injuste à laquelle est confrontée la minorité francophone du Nouveau-Brunswick. La tension atteint son paroxysme lorsque deux étudiants, en réponse au dédain du maire de Moncton à l'encontre des francophones, lui présentent une tête de cochon. Ce geste qui les conduit devant la justice, attire aussi l'attention du reste du pays au moment où le discours politique prône le bilinguisme.

Parallèlement à cette grève, les étudiants de l'Université de Moncton entament une marche vers l'hôtel de ville. Conscients de leurs droits linguistiques, ils exigent de l'administration municipale qu'elle donne une place à la langue française. Les étudiants envahissent la capitale provinciale Fredericton, certains parviennent à rencontrer des membres du gouvernement. Après neuf jours de grève, les étudiants de l'Université de Moncton votent finalement pour la reprise des cours.

Grève des étudiants à Moncton

• L'Université de Moncton est créée en 1963. Elle regroupe l'Université Saint-Joseph, l'Université Sacré-Cœur de Bathurst et l'Université Saint-Louis. Son implantation a des répercussions sur le tissu économique de la province mais aussi sur le tissu social. Elle permet en effet à davantage de francophones d'intégrer les milieux d'affaires, le secteur juridique ou encore la fonction publique.

• En 1968, l'Université de Moncton est sous-financée par rapport aux autres universités de la province. Elle dessert 40 % de la population du Nouveau-Brunswick et ne perçoit que 23 % des subsides accordés aux universités. Un documentaire, L'Acadie, l'Acadie, réalisé par Pierre Perrault, relate les événements survenus en février 1968 à l'Université de Moncton. Il est diffusé à l'antenne de Radio-Canada en 1972. Les tensions se ravivent après la diffusion du documentaire.

• Dans son rapport déposé en 1968, la commission sur le bilinguisme et le biculturalisme, dirigée par André Laurendeau et Davidson Dunton, conclut que « pour que soit maintenu le caractère biculturel du Canada, il faut que chaque communauté puisse bien préserver sa langue maternelle dans toutes les parties du pays où elle est établie, il en résulte des obligations particulières à l'endroit des minorités. (...) Dans le cas d'une minorité, l'enseignement est encore plus important, car l'école peut créer un milieu culturel qui serait irréalisable ailleurs au sein de la communauté. »

Grève des étudiants à Moncton

Média : Radio

Émission : Présent

Date de diffusion : 20 février 1968

Invité(s) : Alain Evans, Ronald Lebreton

Ressource(s) : Henri Bergeron, Jacques Tremblay

Durée : 8 min 58 s

Dernière modification :
27 mars 2008


Fin de la liste
    etoile etoile etoile etoile etoile
  • Évaluez
  • Partagez ce clip
  • Citez ce clip




Consultez une autre date
D L M M J V S
consultez tous les événements du mois
Découvrez aussi
L'éveil de l'Acadie
Dossier
Au cours des années 1960, le Nouveau-Brunswick connaît lui aussi sa révolution tranquille.
La Commission Laurendeau-Dunton
Dossier
À partir de 1963, la Commission royale d'enquête sur le bilinguisme et le biculturalisme tente de dresser un tableau de la réalité canadienne.