Vous devez activer JavaScript Aller au menu Plan du site
  • Taille normale
  • Taille moyenne
  • Grande taille

CBC Digital Archives

Accueil · C'est arrivé le... · 7 février 1986

Vous devez ouvrir une session pour commenter ce clip.

Les États-Unis ,la France et le Canada, trois bons compères ont bien conspiré pour foutre Haïti dans la merde : insécurite, vols et crimes sans nom. Qu'avions nous gagné à l'échange?

Soumis par : blek leroc


Jean-Claude Duvalier s'enfuit d'Haïti

Date de diffusion : 7 février 1986

Le 7 février 1986, vers 3 heures du matin, le président haïtien Jean-Claude Duvalier et ses proches quittent Haïti à bord d'un avion de l'US Air Force. Dans la journée, un conseil national de gouvernement provisoire, composé de deux civils et de quatre militaires, prend le pouvoir.

La chute du régime Duvalier provoque des manifestations de joie, de colère et de violence à Port-au-Prince et dans la diaspora haïtienne. Dans une série de reportages, les journalistes du Téléjournal relatent le fil des événements et décrivent les réactions des Haïtiens.

Pendant 28 ans et 5 mois, François Duvalier (de 1957 à 1971), puis son fils Jean-Claude (de 1971 à 1986), dirigent un régime autoritaire en Haïti.

Au cours de ces années, le pays connaît de graves crises économiques, politiques et sociales. Des arrestations arbitraires et des assassinats perpétrés par la milice des tontons macoutes sèment la peur. Alors que la France et les États-Unis appuient la dictature des Duvalier, de nombreux Haïtiens en exil tentent de créer un mouvement d'opposition au régime.

Le 30 janvier 1986, des rumeurs courent sur l'arrestation de Jean-Claude Duvalier et sur la création d'une junte formée de militaires et de civils. Le lendemain, le président haïtien dément ces rumeurs.

Devant la révolte populaire qui dure depuis plusieurs mois, il instaure la loi martiale et multiplie les arrestations. Malgré tout, les citoyens des villes et villages du pays continuent à manifester leur opposition à Duvalier. Des foules pillent les résidences de hauts dignitaires du régime et les casernes des tontons macoutes. Le 3 février, il y a grève générale dans le pays.

Jean-Claude Duvalier s'enfuit d'Haïti

• L'avion transportant Jean-Claude Duvalier atterrit à l'aéroport de Grenoble, en France. À ce moment, aucun pays n'a encore accordé le droit d'asile au dictateur.

• En mars 1986, Jean-Claude Duvalier s'installe à Grasse, un village de la Côte d'Azur, avec sa femme et ses deux enfants, riche d'une fortune évaluée à 120 millions de dollars. Au cours de son exil, l'ancien président tente à de nombreuses reprises de reprendre contact avec le peuple haïtien.

Jean-Claude Duvalier s'enfuit d'Haïti

Média : Télévision

Émission : Téléjournal

Date de diffusion : 7 février 1986

Invité(s) : Joe Clark, Paul Dejean, Gérard Gourgue, Brian Mulroney

Ressource(s) : Francine Bastien, Jean Ducharme, Claude Gervais, Jean Larin, Jean-Michel Leprince, Normand Lester, Serge Rivest

Durée : 13 min 25 s

Dernière modification :
26 janvier 2009


Fin de la liste
    etoile etoile etoile etoile etoile
  • Évaluez
  • Partagez ce clip
  • Citez ce clip




Consultez une autre date
D L M M J V S
consultez tous les événements du mois
Aussi un 7 février 
Fin de dictature en Haïti
7 février 1986
Le départ du président Jean-Claude Duvalier provoque des manifestations de joie dans les rues de Port-au-Prince.
Radio
18 min 44 s

Découvrez aussi
Pourquoi Haïti?
Télévision
56 min 39 s
En 1959, Judith Jasmin visite Haïti pour tenter de mieux comprendre ce pays où la continuité et l'ordre semblent voués à l'échec.
Washington reconnaît le régime Pinochet
Télévision
1 min 43 s
24 septembre 1973
Alors que les États-Unis reconnaissent le gouvernement chilien, les prisonniers politiques du régime croupissent toujours à Santiago.