Vous devez activer JavaScript Aller au menu Plan du site
  • Taille normale
  • Taille moyenne
  • Grande taille

CBC Digital Archives

Accueil · C'est arrivé le... · 13 janvier 1972

Les oranges sont vertes

Date de diffusion : 3 février 1972

Le 13 janvier 1972, le Théâtre du Nouveau Monde (TNM) présente la première de la pièce Les oranges sont vertes, de Claude Gauvreau. Surréaliste, poétique, dure et audacieuse, la création demeure l'un des grands succès de l'histoire du théâtre québécois. Elle prend l'affiche six mois après le suicide de l'auteur.

À l'émission Carnet arts et lettres, le critique Pierre Villon commente la pièce de Claude Gauvreau. Il souligne la beauté du langage du poète, une prose qu'il trouve élégante, même dans la grossièreté.

Les oranges sont vertes raconte l'histoire d'un poète et critique d'art réputé, Yvirnig. Ce dernier jouit de l'amitié de plusieurs peintres jusqu'au jour où sa maîtresse, Cégestelle, se suicide. Yvirnig perd alors la raison. Ses amis artistes, qui souhaitent conserver leur reconnaissance publique, s'éloignent de lui.

À la fin de la pièce, les peintres se révèlent odieux et prêts à bien des bassesses pour l'argent et la gloire. Comme le poète continue de les gêner, ils décident de le faire disparaître.

Les oranges sont vertes

• Claude Gauvreau naît à Montréal en 1925. Après avoir étudié la philosophie à l'Université de Montréal, il est initié à l'art moderne par son frère, qui le présente à Paul-Émile Borduas.

• Dans les années 1940, Gauvreau fait partie des automatistes, un groupe d'artistes inspirés par le surréalisme. Mais à partir de 1952, après le suicide de la comédienne Muriel Guilbault, « sa muse incomparable », Claude Gauvreau connaît des troubles de santé mentale. Ces problèmes ne l'empêcheront pas d'inventer un langage poétique nouveau et de produire une importante œuvre théâtrale.

• Jean-Pierre Ronfard assure la première mise en scène des Oranges sont vertes. En 1974, toujours au TNM, il fait découvrir au public une autre pièce de Claude Gauvreau, La Charge de l'orignal épormyable.

• En septembre 1998, le TNM souligne le 50e anniversaire du Refus global, dont Claude Gauvreau est l'un des cosignataires, en remettant à l'affiche Les oranges sont vertes. (Voir le clip « Boire à la coupe de l'interdit ».)

Les oranges sont vertes

Média : Radio

Émission : Carnet arts et lettres

Date de diffusion : 3 février 1972

Invité(s) : Pierre Villon

Ressource(s) : Gilles Moreau

Durée : 4 min 30 s

Dernière modification :
22 mai 2009


Fin de la liste
    etoile etoile etoile etoile etoile
  • Évaluez
  • Partagez ce clip
  • Citez ce clip




Consultez une autre date
D L M M J V S
consultez tous les événements du mois
Aussi un 13 janvier 
« Boire à la coupe de l'interdit »
13 janvier 1972
La metteuse en scène Lorraine Pintal parle avec passion de la pièce de Claude Gauvreau Les oranges sont vertes.
Radio
7 min 24 s

Découvrez aussi
Ionesco, maître de la dérision
Télévision
26 min 55 s
16 novembre 1976
De la terrasse de son jardin, Eugène Ionesco parle de son théâtre et de la condition existentielle des individus.
« Boire à la coupe de l'interdit »
Radio
7 min 24 s
13 janvier 1972
La metteuse en scène Lorraine Pintal parle avec passion de la pièce de Claude Gauvreau Les oranges sont vertes.