Vous devez activer JavaScript Aller au menu Plan du site
  • Taille normale
  • Taille moyenne
  • Grande taille

CBC Digital Archives

Accueil · C'est arrivé le... · 10 janvier 1971

Mademoiselle Chanel s'éteint

Date de diffusion : 17 mars 1971

Gabrielle Chanel, Coco pour le commun des mortels, Mademoiselle pour ceux qui l'entourent, a toujours refusé de participer à l'écriture de sa vie. Ses biographes, dont Edmonde Charles-Roux, en entrevue pour Femme d'aujourd'hui, ont dû se baser sur les récits de ses proches, tentant de démêler les demi-vérités que la grande dame de la mode laissait planer.

Femme dans un milieu d'hommes, de couturiers et non de couturières, Coco Chanel va bouleverser la façon d'habiller les femmes.

L'enfance de Chanel est digne de la littérature misérabiliste. Née hors mariage le 19 août 1883 – ses parents se marient quinze mois après sa naissance –, Gabrielle perd sa mère alors qu'elle a 6 ans. Son père l'abandonne et l'enfant est placée dans un pensionnat religieux, à Moulins, en Auvergne. Vers l'âge de 17 ans, elle devient demoiselle de magasin. Elle rencontre Étienne Balsan, fils d'un riche industriel, et le suit à Paris. C'est grâce à lui qu'elle peut ouvrir une petite boutique de mode, à Deauville, en 1909.

C'est un autre homme, le riche play-boy anglais Arthur « Boy » Capel, rencontré vers 1907, qui aidera la jeune femme à ouvrir sa première boutique de chapeaux, au 21 rue Cambon, à Paris, et non au 23, comme l'indique Edmonde Charles-Roux.

Chanel s'habille d'abord elle-même. Dans la France d'après-guerre, elle laisse tomber le corset, adopte le tailleur léger, travaille le jersey. Le style Chanel est lancé. Elle crée également la petite robe noire, que chaque femme a dorénavant dans sa garde-robe. En 1921, le parfum No 5 est lancé. Il demeure à ce jour un des parfums les plus vendus dans le monde.

En 1920, la boutique de la rue Cambon déménage au 31, le nombre d'ouvrières augmente. La maison Chanel a le vent dans les voiles.

Lorsque la Seconde Guerre mondiale éclate et que les Allemands occupent la France, Coco Chanel ferme boutique. Sa retraite dure jusqu'en 1954 (et non en 1957, tel que le dit erronément l'invitée de Martine de Barsy). À 71 ans, Mademoiselle relance sa maison. Elle partage son temps entre Paris et Lausanne en Suisse. Elle s'éteint à Paris, dans la solitude, à l'âge de 87 ans.

À la mort de sa fondatrice, en janvier 1971, l'entreprise est au sommet de sa gloire. La maison est reprise par Karl Lagarfeld en 1984.

Mademoiselle Chanel s'éteint

• L'origine du surnom Coco, que Gabrielle Chanel n'appréciait pas, est nébuleuse. Selon la version la plus populaire, il lui serait venu lorsqu'elle était chanteuse dans des cafés-concerts, dans sa jeunesse. Son plus grand succès aurait été Qui a vu Coco dans l'Trocadéro?

• Si Chanel a eu de nombreux amants, dont le duc de Westminster et le poète Pierre Reverdy, elle ne s'est jamais mariée et n'a jamais eu d'enfants.

• Chanel a fréquenté les plus grands noms du milieu artistique de l'époque, d'Igor Stravinsky à Jean Cocteau. Elle a habillé les grandes stars hollywoodiennes, telles qu'Audrey Hepburn et Elizabeth Taylor.

• Pendant la Seconde Guerre mondiale, Chanel a une liaison avec un officier allemand. Interrogée à la libération pour les relations qu'elle a entretenues avec l'occupant nazi, Chanel s'exile en Suisse.

• Chanel savait utiliser les mots. En voici quelques-uns : « Le luxe, ce n'est pas le contraire de la pauvreté mais celui de la vulgarité. » « Montrer les cuisses, oui… mais les genoux, jamais! » « Une femme sans parfum est une femme sans avenir. » « La mode est une reine et parfois une esclave. » « On peut s'accoutumer à la laideur; à la négligence, jamais. »

• Edmonde Charles-Roux publie deux ouvrages consacrés à Coco Chanel : L'Irrégulière ou mon itinéraire Chanel, en 1974, et Le Temps Chanel, en 1979. Elle lui a également consacré des articles alors qu'elle était journaliste pour les magazines Elle et Vogue.

• Rédactrice en chef de Vogue pendant 16 ans, Edmonde Charles-Roux a signé plusieurs romans, dont Oublier Palerme, qui lui vaut le prix Goncourt en 1966.

Mademoiselle Chanel s'éteint

Média : Télévision

Émission : Femme d'aujourd'hui

Date de diffusion : 17 mars 1971

Invité(s) : Edmonde Charles-Roux

Ressource(s) : Martine de Barsy

Durée : 20 min 25 s

Dernière modification :
14 septembre 2009


Fin de la liste
    etoile etoile etoile etoile etoile
  • Évaluez
  • Partagez ce clip
  • Citez ce clip




Consultez une autre date
D L M M J V S
consultez tous les événements du mois
Découvrez aussi
Florence Bird
Télévision
3 min 07 s
La présidence de la commission est assurée par une journaliste connue sous le nom de plume d'Anne Francis.
Dépôt du rapport Bird à la Chambre des communes
Télévision
2 min 37 s
Trois ans après l'institution de la Commission, le rapport Bird est déposé à la Chambre des communes, en 1970.