Vous devez activer JavaScript Aller au menu Plan du site
  • Taille normale
  • Taille moyenne
  • Grande taille

CBC Digital Archives

Accueil · C'est arrivé le... · 4 janvier 1960

Camus : l'Étranger s'en est allé

Date de diffusion : 5 janvier 1960

La nouvelle prend tout le milieu intellectuel et artistique de court : Albert Camus, auteur de L'Étranger, de La Peste et du Mythe de Sisyphe, disparaît le 4 janvier 1960 dans un accident de voiture; il avait 47 ans. La voiture que conduisait Michel Gallimard, neveu de l'éditeur Gaston Gallimard, s'écrase contre un platane. Camus meurt sur le coup, son ami Michel Gallimard succombera à ses blessures cinq jours plus tard.

Le lendemain, la radio de Radio-Canada repasse un extrait d'une entrevue que l'auteur avait accordée quelques mois plus tôt.

Au moment de l'entrevue donnée au théâtre Antoine, à Paris, Camus dirigeait Les Possédés, d'après un roman de Dostoïevski.

S'il est journaliste, écrivain et philosophe, Camus est également un homme de théâtre, sa première passion alors qu'il est jeune homme en Algérie. Son premier écrit, en collaboration avec des amis, est d'ailleurs une pièce de théâtre, Révolte dans les Asturies (1936). Il fonde, au milieu des années 1930, le Théâtre du Travail, qui deviendra le Théâtre de l'Équipe par la suite. Plus tard, il adaptera au théâtre plusieurs auteurs : Malraux, Calderón ou encore Faulkner.

Le premier métier d'Albert Camus a été le journalisme. Dans les années 1930, il écrit dans Sud, Alger républicain, Le Soir républicain. Mais les prises de position de l'auteur sur la question kabyle le font exclure du journalisme algérien. Il part pour la France et se joint à la Résistance. Il est membre du groupe Combat, qui publie clandestinement le journal du même nom. C'est à cette époque qu'il rencontre Jean-Paul Sartre, le poète René Char, André Malraux, entre autres.

Après la guerre, son éditeur, Gaston Gallimard, l'engage comme lecteur et comme directeur de la collection Espoir.

Tout au long de sa vie, Albert Camus continue d'écrire romans, essais et articles. Il fait de la mise en scène au théâtre et entretient une vaste correspondance avec plusieurs amis.

Il sera également de nombreux combats politiques, de la guerre d'Algérie à la répression des insurgés hongrois par les Soviétiques. Lorsque l'UNESCO admet l'Espagne franquiste dans ses rangs, Camus en démissionne.

En 1957, Albert Camus reçoit le prix Nobel de littérature « pour l'ensemble d'une œuvre qui met en lumière, avec un sérieux pénétrant, les problèmes qui se posent de nos jours à la conscience des hommes ».

Camus : l'Étranger s'en est allé

• Né le 7 novembre 1913 à Mondovi, en Algérie, Albert Camus est le deuxième enfant de Lucien Camus, un ouvrier agricole qui meurt pendant la bataille de la Marne, et de Catherine Sintès, une servante peu éduquée.

• En 1934, Albert Camus épouse Simone Hié. Mais la jeune femme a une dépendance à la morphine, et le couple ne survit pas. Le divorce est prononcé en 1936.

• En 1940, il épouse Francine Faure, mathématicienne et pianiste. Ils auront des jumeaux, Jean et Catherine.

• Pendant ses jeunes années, à Alger, Camus milite dans le Parti communiste.

• Au cours de la Seconde Guerre mondiale, Camus rencontre Jean-Paul Sartre. Une amitié se noue entre « existentialiste ». À partir de 1947, les deux hommes s'éloignent politiquement : Camus dénonce le stalinisme alors que Sartre ne veut pas se mettre à dos le Parti communiste français.

• La rupture entre les deux intellectuels se produit en 1952 lorsque la revue de Sartre, Les Temps modernes, critique durement L'Homme révolté, de Camus.

• La Facel-Vega que conduisait Michel Gallimard le jour de l'accident était une puissante voiture de prestige, construite en France par la société des Forges et Ateliers de construction d'Eure-et-Loir (FACEL), propriété de Jean Daninos, frère de l'écrivain Pierre Daninos.

• La production de la Facel-Vega dure de 1954 à 1964. Après le décès de Camus et de Gallimard, l'écrivain René Étiemble avait mis en doute la sécurité de la Facel-Vega.

• Janine Gallimard, la femme de Michel, et sa fille Anne se trouvaient également dans la voiture au moment de l'accident. Mais elles en sont sorties indemnes.

Camus : l'Étranger s'en est allé

Média : Radio

Émission : Albert Camus

Date de diffusion : 5 janvier 1960

Invité(s) : Albert Camus

Ressource(s) : Martine de Barsy

Durée : 4 min 33 s

Dernière modification :
30 décembre 2009


Fin de la liste
    etoile etoile etoile etoile etoile
  • Évaluez
  • Partagez ce clip
  • Citez ce clip




Consultez une autre date
D L M M J V S
consultez tous les événements du mois
Découvrez aussi
Simone de Beauvoir censurée
Télévision
39 min 40 s
13 novembre 1959
Il a fallu attendre plus de 40 ans pour voir dans son entièreté cette entrevue que Simone de Beauvoir a accordée à Wilfrid Lemoine. Un document exclusif.
Ionesco, maître de la dérision
Télévision
26 min 55 s
16 novembre 1976
De la terrasse de son jardin, Eugène Ionesco parle de son théâtre et de la condition existentielle des individus.