Vous devez activer JavaScript Aller au menu Plan du site
  • Taille normale
  • Taille moyenne
  • Grande taille

CBC Digital Archives

Accueil · C'est arrivé le... · 1er janvier 1979

Congé de maternité

Date de diffusion : 19 septembre 1978

Alors que le gouvernement fédéral permet, depuis 1971, aux travailleuses enceintes de recevoir des allocations de maternité durant quinze semaines, il faut attendre 1978 pour que le Québec légifère en ce domaine.

Cette mesure vise à pallier les carences de la loi fédérale limitative et à protéger les femmes que leur statut exclut du bénéfice des prestations fédérales. Françoise Guénette brosse un portrait de la situation.

Ce n'est que le 1er janvier 1979 qu'entre en vigueur l'ordonnance du gouvernement québécois instaurant le congé de maternité de dix-huit semaines, non rémunéré, et garantissant la protection de l'emploi de la travailleuse durant son absence.

Auparavant, les salariées québécoises enceintes étaient admissibles aux prestations de l'assurance-chômage fédérale mais, contrairement aux femmes des autres provinces, elles pâtissaient des carences de celle-ci.

Le Québec n'ayant pas légiféré, les Québécoises souffraient d'un délai de carence de deux semaines et percevaient une indemnité égale aux deux tiers de leur salaire, à concurrence d'un plafond de 160 dollars hebdomadaires. L'entrée en vigueur du congé maternité au Québec vient remédier à la situation.

Congé de maternité

• Jusqu'en 1979, le Québec, Terre-Neuve et l'Île-du-Prince-Édouard ne disposaient d'aucune politique familiale réglementant l'arrêt de travail et l'absence d'une femme enceinte.

• Dès 1966, la Colombie-Britannique se dote d'une législation instaurant un congé de maternité aux femmes enceintes.

• En 1978, un million de femmes travaillent et plus de la moitié d'entre elles ne sont pas syndiquées, c'est-à-dire qu'elles ne sont pas protégées par une convention collective, censée garantir les droits des employés d'une entreprise donnée.

• Aujourd'hui, au Québec, une femme enceinte doit pouvoir justifier l'accumulation de 600 heures travaillées afin de bénéficier d'un congé de maternité.

• Une allocation financière, dépendante de son salaire, lui est versée. Le montant de cette prestation, fondé sur un salaire annuel assurable d'au plus 39 000 dollars, est, par ailleurs, imposable.

• En France, le congé de maternité est de seize semaines minimum pour le premier enfant et de vingt-six semaines à partir du troisième enfant. Les prestations allouées sont universelles, elles ne dépendent aucunement du salaire de la femme et ne sont pas imposables.

Congé de maternité

Média : Télévision

Émission : Télémag

Date de diffusion : 19 septembre 1978

Invité(s) : Lise Courcelles, Lise D'Amours, Bernard Lambert, Louise Lemieux

Ressource(s) : Madeleine Rousseau

Durée : 11 min 23 s

Dernière modification :
11 janvier 2008


Fin de la liste
    etoile etoile etoile etoile etoile
  • Évaluez
  • Partagez ce clip
  • Citez ce clip




Consultez une autre date
D L M M J V S
consultez tous les événements du mois
Aussi un 1er janvier 
La révolution islamique iranienne
1er janvier 1979
En 1979, le régime du chah est renversé en Iran. Cet événement conduit à l'instauration d'une république islamique.
Télévision
12 min 35 s

Découvrez aussi
Les suites du rapport Bird
Radio
9 min 27 s
Vingt ans plus tard, certaines recommandations ont été appliquées, mais des inégalités persistent.
Quel accueil au rapport Bird?
Télévision
30 min 08 s
À l'émission Femme d'aujourd'hui, des invitées se montrent déçues de certaines recommandations du rapport Bird.