Aller au menu Plan du site
  • Taille normale
  • Taille moyenne
  • Grande taille

CBC Digital Archives

Accueil · Arts et culture · Théâtre · Une synagogue pour le Quat'Sous

Vous devez ouvrir une session pour commenter ce clip.

Le site web "La Roulotte : un demi-siècle de magie!" (http://ville.montreal.qc.ca/archives/roulotte) comprend des infos, des photos et des vidéos sur Paul Buissonneau"

Soumis par : Mario Robert


Une synagogue pour le Quat'Sous

Date de diffusion : 2 décembre 1965

La compagnie du Quat'Sous, après avoir occupé les planches de plusieurs salles montréalaises, a enfin trouvé son toit en décembre 1965. C'est dans une ancienne synagogue, que le comédien et metteur en scène Paul Buissonneau a payé de sa poche, au 100 avenue des Pins Est, que la troupe s'installe, comme l'explique Paul Buissonneau à Pierre Paquette dans cette entrevue réalisée deux jours avant l'inauguration officielle.

Le public montréalais découvre la nouvelle salle de 159 places en allant voir La Florentine, de Jean Canole, avec entre autres Yvon Deschamps, Claude Léveillée et Jean-Louis Millette.

En mai 1984, après presque trente ans à la tête du Quat'Sous, Paul Buissonneau cède sa place à Louise Latraverse pour se consacrer à la mise en scène. C'est cette dernière qui fait découvrir aux Québécois Robert Lepage et René Daniel Dubois. Le répertoire du Quat'Sous continue d'offrir des découvertes sous la direction de Louison Danis, de 1986 à 1988. Puis Pierre Bernard, anciennement attaché de presse du Quat'Sous et de la Compagnie Jean Duceppe et assistant à la direction du Quat'Sous de 1984 à 1986, devient directeur artistique. Il dirige la création jusqu'en 2000 alors que l'auteur et metteur en scène Wajdi Mouawad prend la relève.

Une synagogue pour le Quat'Sous

• Français de souche, Paul Buissonneau arrive à Montréal au début des années 1950. Il rencontre Claude Robillard, directeur du service des parcs à la Ville de Montréal, qui lui propose, en 1952, de diriger La Roulotte, un théâtre ambulant pour jeunes.

• En mai 1968, Buissonneau met en scène au Théâtre de Quat'Sous un spectacle qui deviendra un événement : L'Osstidcho. Ce spectacle anticonformiste révèle Robert Charlebois, Mouffe, Louise Forestier, Yvon Deschamps et le Quatuor du nouveau jazz libre du Québec.

• Au nombre des productions montées au Théâtre de Quat'Sous, on compte Being at Home with Claude de René-Daniel Dubois, Écart-temps de John Hopkins, Elvire Jouvet 40 d'après des textes de Louis Jouvet, Traces d'étoiles de Cindy Lou Johnson et Le Désir de Gobi de Suzie Bastien.

• Alors qu'il est directeur artistique du Quat'Sous, Pierre Bernard lance en 1985, avec la comédienne Andrée Lachapelle, les Auditions générales du Quat'Sous, trois journées mises chaque année au service des jeunes finissants des écoles de théâtre et des interprètes autodidactes.

• « Le mandat du Quat'Sous est intimement lié à la création et ne peut pas être utilisé pour faire de la diffusion ou des reprises », confie Wajdi Mouawad à la journaliste Ève Dumas de La Presse, en novembre 2003. « Chez nous, les artistes ont beaucoup de temps de création. Ils ont trois semaines en salle, jouent pendant six semaines et ont une possibilité de prolongation de deux semaines. Nous avons fait le choix de donner des moyens aux artistes. »

Une synagogue pour le Quat'Sous

Média : Télévision

Émission : Aujourd'hui (1962-1969)

Date de diffusion : 2 décembre 1965

Invité(s) : Paul Buissonneau

Ressource(s) : Pierre Paquette

Durée : 8 min 15 s

Son intermittent

Dernière modification :
5 octobre 2007


Fin de la liste
    etoile etoile etoile etoile etoile
  • Évaluez
  • Partagez ce clip
  • Citez ce clip




Découvrez aussi
Montréal fait place aux arts!
Radio
25 min 48 s
21 septembre 1963
Le 21 septembre 1963, la grande salle de la Place des Arts accueille ses premiers spectateurs…
Stratford accueille Shakespeare
Dossier
En 2002, la ville de Stratford, dans le sud de l'Ontario, fêtait le 50e anniversaire de son festival shakespearien.