Aller au menu Plan du site
  • Taille normale
  • Taille moyenne
  • Grande taille

CBC Digital Archives

Accueil · Arts et culture · Poésie · Godin s'éteint

Godin s'éteint

Date de diffusion : 12 octobre 1994

Gérald Godin aura lutté jusqu'au bout contre le cancer du cerveau avec lequel il devait vivre depuis 10 ans. Mais le 12 octobre 1994, la maladie prend le dessus. L'homme s'éteint à l'âge de 55 ans.

Depuis plusieurs mois, il était incapable d'écrire, de parler et même de se déplacer sans l'aide constante de son entourage.

Ses œuvres politiques et poétiques n'ont pu être complétées. Il a tout de même réussi à faire avancer le Québec dans le domaine de la langue, de l'identitaire culturel mais aussi de l'intégration des communautés culturelles.

Gérald Godin a contribué à développer une plus grande tolérance face aux ethnies, à la religion ou à la langue des immigrants.

Godin s'éteint

• La mémoire de Gérald Godin plane toujours au dessus du Québec. En effet, aujourd'hui, un collège situé dans l'Ouest de l'île de Montréal porte son nom. Inauguré en 1999, cet établissement scolaire possède également une salle de spectacle baptisée... Salle Pauline-Julien.

• La poésie de Gérald Godin peut se lire dans les rues de Montréal. Le parc urbain érigé en son nom aux abords du Métro Mont-Royal à Montréal comprend en effet un mur de brique sur lequel a été reproduit le poème Tango de Montréal.

Godin s'éteint

Média : Télévision

Émission : Le Midi

Date de diffusion : 12 octobre 1994

Invité(s) : Gérald Godin, Denis Perron

Ressource(s) : Louise Lafontaine, Michel Viens

Durée : 3 min 50 s

Dernière modification :
4 avril 2005


Fin de la liste
    etoile etoile etoile etoile etoile
  • Évaluez
  • Partagez ce clip
  • Citez ce clip




Découvrez aussi
Un poète engagé
Télévision
7 min 03 s
Au début des années 60, l'univers culturel québécois est en ébullition. Un grand nombre d'artistes émergent, dont Gérald Godin.
Défenseur de la langue française
Radio
8 min 17 s
Durant toute sa vie, Gérald Godin mènera une guerre farouche pour que la langue parlée au Québec fasse la fierté du peuple.