Aller au menu Plan du site
  • Taille normale
  • Taille moyenne
  • Grande taille

CBC Digital Archives

Accueil · Arts et culture · Poésie · L'enfance du poète

L'enfance du poète

Date de diffusion : 30 septembre 1990

Né à Sainte-Agathe-des-Monts, dans les Laurentides, le 8 janvier 1928, Gaston Miron est l'aîné d'une famille de cinq enfants. Son père, charpentier-menuisier, décède alors que le poète est âgé de 12 ans. Il fait ses études au Collège des frères du Sacré-Cœur à Granby où il écrit ses premiers vers.

Dans cette entrevue, Gaston Miron décrit la métamorphose de son village natal de Sainte-Agathe au cours des mois d'été, alors que le lieu se peuple de vacanciers anglophones. Tout devient anglais dans la ville, même la signalisation. Face à ce monde étranger, le poète se sent dépossédé de lui-même.

Un souvenir marque profondément l'enfance de Gaston Miron qui l'évoque à plusieurs reprises dans des entrevues et des essais. Vers l'âge de 11 ans, alors qu'il passe ses vacances d'été chez son grand-père maternel, il découvre que « ce fondateur de pays, cet homme grand format nature » qu'il admire infiniment, ne sait ni lire ni écrire. À ce moment, raconte Miron, « tout le noir de ces hommes est entré en moi. Je me disais : il faut que j'assume tout ce noir et il faut en même temps que j'écrive, que je dise que ces gens-là n'ont pas vécu en vain. »

L'enfance du poète

• L'enfant Gaston passe ses vacances d'été chez ses oncles forestiers près du lac à l'Orignal dans la vallée de Saint-Agricole (paroisse de Val-des-Lacs). Ses oncles amènent le garçon avec eux lorsqu'ils font du braconnage et de la pêche. Du souvenir de ces « vieilles montagnes râpées du nord », Miron tire tout un imaginaire forestier qu'il traduit dans ses poèmes.

• Pensionnaire au collège de Granby, Gaston Miron griffonne ses premiers vers lors de l'étude. Il est surpris par le surveillant, qui le punit en lui faisant réciter un traité de versification classique. À cette époque, Miron découvre les poètes canadiens-français de la fin du XIXe siècle, tels Octave Crémazie, Nérée Beauchemin et Louis Fréchette, qui seront ses premières influences littéraires.

• Inscrit au noviciat du collège, le jeune Miron adopte le nom de frère Adrien. En 1944, il prononce ses vœux temporaires et entre au scolasticat. Il suit les cours du brevet d'enseignement en vue de devenir frère enseignant. Après avoir enseigné pendant une année scolaire à l'école Meilleur, située en banlieue de Montréal, il renonce à la vocation religieuse.

L'enfance du poète

Média : Radio

Émission : Littératures actuelles

Date de diffusion : 30 septembre 1990

Invité(s) : Gaston Miron

Ressource(s) : Jean Larose

Durée : 7 min 22 s

Dernière modification :
2 juin 2006


Fin de la liste
    etoile etoile etoile etoile etoile
  • Évaluez
  • Partagez ce clip
  • Citez ce clip




Découvrez aussi
La mission de la parole
Radio
6 min 11 s
Installé à Montréal en 1947, le poète participe à des mouvements de jeunesse dans lesquels il fait ses premières armes d'écrivain.
L'Hexagone, l'aventure de l'éditeur
Télévision
13 min 41 s
En 1953, Miron fonde avec cinq amis la première maison d'édition de poésie québécoise