Aller au menu Plan du site
  • Taille normale
  • Taille moyenne
  • Grande taille

CBC Digital Archives

Accueil · Arts et culture · Musique · L'Orchestre symphonique de Montréal

Période : 1934 - 2008

L'Orchestre symphonique de Montréal

L’Orchestre symphonique de Montréal voit le jour en 1934 sous le nom de Société des concerts symphoniques de Montréal. Créé avec l’intention d’offrir une plus grande place aux musiciens canadiens-français, l’orchestre n’a alors que les moyens et l’envergure d’un orchestre de province. Pourtant, en quelques années à peine, il ne tarde pas à attirer les chefs et les solistes les plus renommés. De Wilfrid Pelletier à Kent Nagano, l’OSM s’est bâti une réputation d’excellence et s’est hissé au niveau des dix meilleurs orchestres symphoniques du monde.

icone_tv
5 clips télé
icone_micro
12 clips radio

Pierre Béique : un homme, un orchestre

Date de diffusion : 31 décembre 1984

« Nous irons vers l'est et donnerons à la population canadienne-française les concerts symphoniques auxquels elle a droit. » C'est en ces mots que le politicien Athanase David annonce la création de la Société des concerts symphoniques de Montréal (SCSM) en novembre 1934, qui prendra le nom d'Orchestre symphonique de Montréal (OSM) vingt ans plus tard.

Depuis 1930, le Montreal Orchestra donne bien des concerts dans l'ouest de la ville, mais son chef, Douglas Clarke, favorise obstinément l'embauche de musiciens anglophones plutôt que francophones.

Préoccupé de cet état de fait, un petit groupe formé notamment d'Athanase David et de sa femme Antonia, du mécène Jean Lallemand et du journaliste Henri Letondal, décide de fonder un orchestre qui accordera une plus grande place aux chefs et aux solistes canadiens-français.

Pierre Béique ne tarde pas à se joindre à l'aventure. Directeur général de 1939 à 1970, il joue un rôle clé dans le développement de l'OSM. L'émission Présent musique lui consacre son émission de fin d'année en 1984. Après lui avoir fait découvrir un extrait du Quatuor pour la fin du temps d'Olivier Messiaen, Georges Nicholson s'entretient avec celui qu'il appelle « le sourcier ».

Pierre Béique : un homme, un orchestre

• Trois orchestres portant le nom d'Orchestre symphonique de Montréal ont précédé la création de la SCSM en 1934. En 1894, une quarantaine de musiciens placés sous la direction du violoniste et chef belge Joseph-Jean Goulet jouent le temps de deux saisons avant de disparaître à la suite de conflits. En 1898, Goulet reforme un deuxième OSM, dont les activités s'étendront sur une vingtaine d'années, à raison de quelques concerts par saison. Enfin, en 1927, le chef Jean-Josaphat Gagnier monte un troisième orchestre, auquel la crise économique de 1929 vient mettre un terme.

• Le Montreal Orchestra est fondé en 1930. L'état de santé de son chef, Douglas Clarke, et la guerre amènent la formation musicale à cesser ses activités en 1941.

Pierre Béique : un homme, un orchestre

Média : Radio

Émission : Présent musique

Date de diffusion : 31 décembre 1984

Invité(s) : Pierre Béique

Ressource(s) : André Vigeant, Georges Nicholson

Durée : 16 min 58 s

Dernière modification :
10 août 2008


Fin de la liste
    etoile etoile etoile etoile etoile
  • Évaluez
  • Partagez ce clip
  • Citez ce clip




clips précédents
Activez le Javascript sur votre navigateur...
clips suivants
17 clips dans ce dossier . page
Découvrez aussi
L'aventure des JMC
Radio
3 h 12 min 42 s
Gilles Lefebvre et plusieurs célèbres artistes issus des JMC se rappellent leurs plus beaux souvenirs.
Les JMC à Radio-Canada
Télévision
27 min 51 s
L'émission Jeunesse oblige, animée par le pianiste Michel Dussault, est une production conçue à l'initiative des Jeunesses musicales du Canada, dans laquelle de jeunes...