Aller au menu Plan du site
  • Taille normale
  • Taille moyenne
  • Grande taille

CBC Digital Archives

Accueil · Arts et culture · Musique · Variations Glenn Gould

Période : 1952 - 1982

Variations Glenn Gould

Le pianiste canadien Glenn Gould a marqué l'histoire tant pour ses interprétations particulières que pour son excentricité et ses manies. Vingt ans après sa mort, demeure, avant tout, sa musique. Portrait de l'artiste et de l'homme.

Le site Internet des Archives de Radio-Canada remercie la Fondation Glenn Gould pour sa généreuse aide.

icone_tv
3 clips télé
icone_micro
6 clips radio

Des voix pour Glenn Gould

Date de diffusion : 4 août 1986

Glenn Gould était-il un génie? Génie de l'interprétation sans aucun doute, même s'il refusait lui-même de l'admettre. Il a également développé une œuvre théorique reposant sur sa manière de jouer et la servant.

Il est « penseur du phénomène musical : compositeur, écrivain, sociologue, théoricien et prophète de nouveaux modes de communication, moraliste enfin », selon le violoniste Bruno Monsaingeon. Il était également journaliste, collaborant pendant plusieurs années au High Fidelity Magazine, une revue américaine dédiée à l'équipement haute-fidélité et à l'enregistrement.

Chose certaine, Gould déteste les concours et les prix. Il ne participe qu'à un seul concours de toute sa vie, alors qu'il est adolescent. Invité, en 1970, au concours Tchaïkovski, à Moscou, Gould décline très poliment l'invitation du compositeur russe Dimitri Chostakovitch, prétextant un emploi du temps trop chargé.

Outre le fait qu'il était contre le principe même des concours, Glenn Gould ne prenait plus l'avion – qui l'effrayait – depuis plusieurs années.

La posture de Glenn Gould a fait couler beaucoup d'encre. Assis sur son éternelle chaise pliante en bois (aujourd'hui exposée à la Bibliothèque nationale du Canada), les épaules quasiment à la hauteur du clavier, les coudes écartés, les mains gesticulant et battant la mesure dès qu'elles quittaient le clavier, il fait corps avec l'instrument.

Gould a également la mauvaise habitude de fredonner pendant qu'il joue, ce qui n'était pas toujours du goût du public et des techniciens des studios d'enregistrement.

Des voix pour Glenn Gould

• Le violoniste Bruno Monsaingeon a réalisé, depuis plus de 20 ans, de nombreux films musicaux tout en continuant à jouer en public. On lui doit des films sur plusieurs musiciens du XXe siècle, dont Nadia Boulanger, Guennadi Rojdestvensky, Murray Perahia, Viktoria Postnikova. Il a également réalisé Menuhin in China, avec le violoniste Yehudi Menuhin. Il a collaboré pendant 12 ans avec Glenn Gould, et son film Les variations Goldberg est passé à la légende.

• Glenn Gould a toujours refusé que sa candidature soit proposée pour le titre de Compagnon de l'Ordre du Canada. Cet hommage, remis par le gouverneur général du Canada, est la plus haute distinction canadienne et est décerné aux personnes méritant la reconnaissance du pays.

Des voix pour Glenn Gould

Média : Radio

Émission : Documents (1971-1997)

Date de diffusion : 4 août 1986

Invité(s) : Carol Bergeron, John Jessop, Bruno Monsaingeon, Margaret Pacsu, John Peter Lee Roberts

Ressource(s) : Rober Racine, Jean-Louis Roux

Durée : 57 min 30 s

Dernière modification :
2 juin 2006


Fin de la liste
    etoile etoile etoile etoile etoile
  • Évaluez
  • Partagez ce clip
  • Citez ce clip




clips précédents
Activez le Javascript sur votre navigateur...
clips suivants
9 clips dans ce dossier . page
Découvrez aussi
Trente-deux films pour un pianiste
Radio
37 min 35 s
En 1993, le jeune réalisateur François Girard est acclamé pour son film Trente-deux films brefs sur Glenn Gould.
Concerto en ré mineur de Bach
Télévision
5 min 15 s
En 1957, le pianiste Glenn Gould interprète le Concerto en ré mineur de Bach, accompagné de l'Orchestre de Radio-Canada dirigé par Thomas Meyer.