Aller au menu Plan du site
  • Taille normale
  • Taille moyenne
  • Grande taille

CBC Digital Archives

Accueil · Arts et culture · Musique · Pierre Dudan, cent chansons dans la tête

Pierre Dudan, cent chansons dans la tête

Date de diffusion : 13 février 1970

Auteur, compositeur, interprète, Pierre Dudan a écrit près de 1700 chansons dont les plus connues sont Clopin-Clopant et On prend l'café au lait au lit.

En 1969, il subit une attaque cardiaque. Cloué sur son lit d'hôpital, il écrit un livre de chevet, Les Cent Pas dans ma tête. Armande Saint-Jean rencontre le chanteur lors de la parution de ce guide de survie mêlant humour et lucidité, souvenirs d'enfance et réflexions sur la vie qui est « définitivement provisoire » alors que la mort, elle, est « provisoirement définitive ». En 1977, il signe une autobiographie intitulée Trous de mémoire.

Pierre Dudan naît à Moscou le 1er février 1916 d'une mère russe et d'un père suisse. La famille fuit la révolution russe et s'installe en Suisse en 1917. Après des études de lettres inachevées à Lausanne, le jeune homme tente sa chance dans les cabarets à Paris où il débute comme interprète en 1936. Son amour de la langue française lui vient de son père, Camille Dudan, grammairien réputé.

Toutefois, le déclenchement de la Seconde Guerre mondiale le contraint à retourner dans sa patrie. Il travaille alors pour la Radio suisse romande et chante pour les soldats. Après la guerre, il s'installe à nouveau dans la Ville Lumière.

Pierre Dudan est considéré comme l'un des pionniers de la chanson française. Plusieurs de ses titres les plus célèbres ont été interprétés par les Henri Salvador et Maurice Chevalier. Il tourne dans de nombreux films dans les années 1960 et monte sur les planches à quelques reprises. En 1964, Dudan s'installe au Québec où il demeure jusqu'en 1982, avant de rentrer définitivement en Suisse où il s'éteint le 4 février 1984.

En 1977, il obtient le grand prix d'honneur de l'académie Charles Cros pour son album Ballades de tous les temps, préfacé par Georges Brassens qui le surnomme « Dudan l'incorruptible ».

Pierre Dudan, cent chansons dans la tête

• Journaliste pour la presse écrite, Armande Saint-Jean part en 1966 en voyage en Afrique et sera la seule Québécoise à couvrir la guerre du Biafra. À son retour, elle entre au réseau anglais de Radio-Canada puis à la radio française où elle anime quotidiennement l'émission Présent, de même que des magazines féminins (Vivre au féminin et Nous les femmes).

• En 1985, Armande Saint-Jean abandonne la pratique journalistique pour se tourner vers une carrière universitaire. Elle se spécialise sur les questions ayant trait à la déontologie journalistique. Elle enseigne à l'UQAM et complète un doctorat en communications à l'Université McGill. Professeure à l'Université de Sherbrooke, elle publie un essai en 2002 sur les fondements de l'éthique journalistique au Québec depuis 1960.

• En 1997 et en 1999, Armande Saint-Jean est invitée par l'ombudsman de Radio-Canada à présider les comités d'observation de couverture des campagnes électorales à la télévision.

• En 2002, à la demande de la ministre de la Culture et des Communications Diane Lemieux, Armande Saint-Jean préside le comité conseil sur la qualité et la diversité de l'information. Le comité étudie les effets de la concentration des médias au Québec. Dans son rapport remis en février 2003, le comité recommande une plus grande intervention gouvernementale en matière d'information, tout en respectant la liberté de presse.

Pierre Dudan, cent chansons dans la tête

Média : Radio

Émission : Présent édition métropolitaine

Date de diffusion : 13 février 1970

Invité(s) : Pierre Dudan

Ressource(s) : Armande Saint-Jean

Durée : 12 min 14 s

Dernière modification :
7 mars 2008


Fin de la liste
    etoile etoile etoile etoile etoile
  • Évaluez
  • Partagez ce clip
  • Citez ce clip




Découvrez aussi
Le Gala du plus bel homme du Canada
Radio
6 min 45 s
13 février 1970
Lise Payette et Guy Provost dévoilent le grand gagnant du concours de l'année 1970.
La vasectomie en 1970
Radio
7 min 06 s
Marie-Josée Dulac rencontre un père de cinq enfants qui a décidé, en accord avec son épouse, d'avoir recours à la vasectomie.