Aller au menu Plan du site
  • Taille normale
  • Taille moyenne
  • Grande taille

CBC Digital Archives

Accueil · Arts et culture · Musique · La nature au service de la musique

La nature au service de la musique

Date de diffusion : 30 avril 1960

Au camp musical des JMC à Orford, le nombre de musiciens de talent ne cesse de croître au cours de la première décennie. Et pour cause, la présence de nombreux professeurs de réputation contribue à la renommée du camp. Des maîtres canadiens aussi prestigieux qu'Arthur Leblanc, Sylvio Lacharité, Raoul Jobin et John Newmark forment les jeunes musiciens. Alors que Marcel Laurencelle, Norbert Dufourcq, René Benedetti, Paul Tortellier, Pierre Sancan et autres Vlado Perlemuter proviennent de l'étranger.

Voici donc élèves et professeurs à l'œuvre dans un documentaire de 1960, année au cours de laquelle le camp d'Orford se voit doté d'une nouvelle salle de concert.

L'expansion des JMC au cours de la première décennie se concrétise, bien sûr par la fondation du camp musical et du Journal des Jeunesses musicales, mais aussi par les multiples tournées à travers le Québec et le Canada. D'ailleurs, ces tournées, qui démontrent bien l'ampleur du mouvement, caractérisent à la fois l'esprit et la philosophie des JMC.

La mission demeure la même : développer le goût, l'écoute et le sens de la musique chez le jeune public grâce à des concerts commentés qui permettent la transmission des connaissances musicales. Arthur Leblanc, la soprano Marthe Létourneau et Colombe Pelletier comptent parmi les pionniers de ces tournées.

Mais d'autres musiciens d'ici et d'ailleurs suivront leurs traces. Des échanges permettent à de célèbres musiciens européens de collaborer à ces tournées, tels que Paul Tortellier, Alexandre Lagoya, Henryk Szeryng, Pierre Sancan.

Les meilleurs jeunes artistes canadiens peuvent également s'illustrer, ici et à l'étranger, grâce à des tournées de concerts organisées par les JMC. Parmi eux, il y a la basse Joseph Rouleau et la contralto Maureen Forrester, qui deviendront des vedettes internationales. Plus tard suivront le pianiste Marek Jablonski, le Quatuor Orford, le baryton Louis Quilico, les clarinettistes James Campbell et André Moisan, les sopranos Aline Kutan et Lyne Fortin, les violonistes James Ehnes et Angèle Dubeau, ainsi que la contralto Marie-Nicole Lemieux.

La nature au service de la musique

• En 1961, le camp musical d'Orford change de nom. Il s'appelle désormais le Centre d'arts Orford (CAO) et acquiert une indépendance vis-à-vis des JMC. Comme l'a toujours souhaité son fondateur Gilles Lefebvre, le Centre a la mission bien sûr de promouvoir la musique, mais aussi de créer un espace de diffusion pour les arts visuels. D'ailleurs, dès les premières années du camp, Gilles Lefebvre invite plusieurs artistes à exposer leurs œuvres à Orford. Dans cette foulée le CAO instaure dès sa création le Festival d'Orford, où s'expriment musiciens et artistes visuels.

• En 1956, l'Office national du film (ONF) produit un film sur les JMC et le camp musical d'Orford. Réalisé par Claude Jutra, ce moyen métrage, intitulé simplement Jeunesses musicales, suit le parcours d'un jeune pianiste de 11 ans, Michel Dussault, qui rêve de devenir un virtuose.

• Michel Dussault deviendra plus tard l'animateur de l'émission diffusée à la télé de Radio-Canada dans les années 1960 et 1970, Jeunesse oblige. Cette production, qui fait entre autres découvrir de jeunes musiciens de talent, représente un des premiers partenariats d'importance entre les JMC et Radio-Canada.

La nature au service de la musique

Média : Télévision

Émission : Camps vacances

Date de diffusion : 30 avril 1960

Ressource(s) : Marcel Baulu

Durée : 26 min 02 s

Dernière modification :
9 juillet 2008


Fin de la liste
    etoile etoile etoile etoile etoile
  • Évaluez
  • Partagez ce clip
  • Citez ce clip




Découvrez aussi
L'aventure des JMC
Radio
3 h 12 min 42 s
Gilles Lefebvre et plusieurs célèbres artistes issus des JMC se rappellent leurs plus beaux souvenirs.
Bienvenue au parc national du Mont-Orford
Télévision
12 min 29 s
En 1951, Gilles Lefebvre érige l'un des principaux piliers de la fondation des JMC : le camp musical du parc du Mont-Orford.