Aller au menu Plan du site
  • Taille normale
  • Taille moyenne
  • Grande taille

CBC Digital Archives

Accueil · Arts et culture · Médias · De la radiodiffusion aux télécommunications

Période : 1929 - 1976

De la radiodiffusion aux télécommunications

Depuis l'avènement de la radio jusqu'à l'arrivée des satellites, la radiodiffusion canadienne n'a eu de cesse de s'adapter aux nouvelles réalités. Au cœur des forces en présence, réseau public et entreprise privée, expression canadienne et culture américaine cohabitent pour le meilleur et pour le pire.

icone_tv
6 clips télé
icone_micro
7 clips radio

Radiodiffusion : de commissions en comités...

Date de diffusion : 26 janvier 1996

De l'invention de la radio, au début du XXe siècle, jusqu'à l'essor des nouvelles technologies au cours des années 1990, la question de la radiodiffusion au Canada a fait l'objet de multiples commissions d'enquête, comités et lois. Le journaliste Louis Lesage retrace les plus importants d'entre eux.

La Commission royale de la radiodiffusion, aussi appelée commission Aird, ouvre la voie en 1928 et pose les premières balises du système canadien de radiodiffusion.

Jusqu'à la commission Aird, il n'existe aucune loi spécifique à la radiodiffusion. L'entreprise privée domine le marché. La programmation américaine et la publicité envahissent les ondes. La radio est essentiellement commerciale. La réception est souvent de piètre qualité et tous les Canadiens n'ont pas accès à ce service.

Pour l'État, la radio se révèle bientôt être un outil politique, social et éducatif d'importance, apte à favoriser une cohésion et une conscience nationales dans un Canada vaste, encore jeune et bilingue. Elle est aussi synonyme de pouvoir économique et reste vulnérable au monopole privé.

La commission Aird favorise un monopole d'État, semblable à celui qu'exerce déjà la British Broadcasting Corporation (BBC) en Grande-Bretagne. Cela déplaît à l'entreprise privée, mais répond aux pressions de ceux qui craignent la concurrence américaine et une radio essentiellement guidée par des considérations économiques.

La première Loi de la radiodiffusion canadienne (1932) crée la Commission canadienne de radiodiffusion (CCR). Organisme de réglementation et de contrôle, mais aussi diffuseur, la CCR ne comble pas les attentes. En 1936, la nouvelle Loi canadienne sur la radiodiffusion la remplace par la Société Radio-Canada, plus autonome.

Radiodiffusion : de commissions en comités...

• Avant la Loi de la radiodiffusion canadienne de 1932, la Loi du radiotélégraphe de 1913 comble tant bien que mal le vide juridique en matière de radiodiffusion. Elle permet au gouvernement fédéral d'octroyer des licences aux diffuseurs et d'exiger une redevance annuelle pour l'usage de chaque poste récepteur.

• Dans les premières décennies du XXe siècle, les puissantes stations radiophoniques américaines causent des interférences jusqu'au Canada. En novembre 1937, à l'instigation de la Société Radio-Canada (SRC), se tient la conférence de La Havane qui réunit le Canada et quinze autres pays d'Amérique. L'objectif : conclure une entente sur l'attribution des fréquences et réduire, par le fait même, les interférences. L'accord qui en découle permet à la SRC de mieux organiser et d'étendre son réseau de diffusion.

• La commission Aird réunit trois membres aux horizons différents : sir John Aird, président de la Banque canadienne de commerce, vient du milieu des affaires et souscrit aux principes de la libre entreprise; Charles Bowman, rédacteur en chef du quotidien The Citizen d'Ottawa, croit aux vertus d'un système de radiodiffusion public; Augustin Frigon, futur directeur général de Radio-Canada, se soucie du rôle des provinces dans le partage des pouvoirs.

• En raison, notamment, du marasme économique des années 1930, le gouvernement fédéral ne fournit pas les subsides nécessaires à la réalisation du mandat de la Commission canadienne de radiodiffusion (CCR). Celle-ci doit, entre autres, mettre sur pied un réseau national de radiodiffusion. Afin d'y parvenir, elle s'associe à la radio privée pour diffuser dans certaines régions du pays, pratique que reprend la Société Radio-Canada. C'est l'émergence d'un système mixte de radiodiffusion.

Radiodiffusion : de commissions en comités...

Média : Télévision

Émission : Le Point médias

Date de diffusion : 26 janvier 1996

Invité(s) : Perrin Betty, Jacques Girard, Pierre Juneau, Alphonse Ouimet, Marc Raboy, Florian Sauvageau

Ressource(s) : Louis Lesage

Durée : 9 min 28 s

Dernière modification :
24 septembre 2003


Fin de la liste
    etoile etoile etoile etoile etoile
  • Évaluez
  • Partagez ce clip
  • Citez ce clip




clips précédents
Activez le Javascript sur votre navigateur...
clips suivants
13 clips dans ce dossier . page