Aller au menu Plan du site
  • Taille normale
  • Taille moyenne
  • Grande taille

CBC Digital Archives

Accueil · Arts et culture · Médias · Fernand Seguin, le savant de Radio-Canada

Période : 1922 - 1988

Fernand Seguin, le savant de Radio-Canada

Pionnier de la vulgarisation scientifique au Québec, Fernand Seguin a marqué des générations d'auditeurs et de téléspectateurs en transmettant sa passion de connaître. Animateur du Sel de la semaine de 1965 à 1970, il rencontre des invités prestigieux au cours d'entrevues qui feront école. Savant-philosophe, Seguin éveille les consciences aux dangers de la science. Chercheur et humaniste, vedette et homme solitaire, qui était vraiment Fernand Seguin? Portrait d'un « savant imaginaire ».

icone_tv
7 clips télé
icone_micro
6 clips radio

Le savant du petit écran

Date de diffusion : 23 septembre 1956

En 1954, Fernand Seguin abandonne définitivement le milieu de la recherche scientifique pour se consacrer à temps plein à la carrière de communicateur. Il poursuit la mission éducative de Radio-Collège à la télévision et anime les premières émissions scientifiques de l'histoire du petit écran.

De 1955 à 1957, les adolescents suivent les expériences du vulgarisateur scientifique à l'émission La Joie de connaître. Le 23 septembre 1956, Seguin y démontre, preuve à l'appui, que les liquides possèdent une membrane élastique.

Diffusée au cours de l'année 1954-1955, La Science en pantoufles est la première émission scientifique présentée au petit écran. Fernand Seguin y incarne un chercheur qui passe ses soirées dans son sous-sol aménagé en laboratoire. Dans le rôle d'un voisin curieux, Marc Favreau pose des questions au savant et participe à ses expériences.

Diffusée le vendredi soir à 20 heures, l'émission de trente minutes rejoint toute la famille rassemblée devant le petit écran à cette heure de grande écoute.

Convaincu du pouvoir de l'image, Seguin a recours à des procédés imaginatifs pour illustrer ses propos. Dans La Science en pantoufles, il utilise un tableau de plastique transparent qui se superpose à l'image filmée grâce à un jeu de miroirs. Les téléspectateurs ont ainsi l'impression que Seguin écrit directement sur la face intérieure de l'écran de télévision. René Lévesque se serait inspiré de cette idée pour son célèbre tableau noir à l'émission Point de mire.

De 1957 à 1960, la société Niagara Films produit Le Roman de la science, une série qui retrace l'histoire des grandes découvertes scientifiques et la vie des savants les plus célèbres.

Fernand Seguin se transforme alors en véritable homme-orchestre, puisqu'il effectue lui-même la recherche, rédige à la fois le scénario pour les comédiens et ses propres textes de présentation. Producteur de l'émission, il doit également gérer les aspects administratifs. En effet, à partir de 1957, Seguin est propriétaire de Niagara Films, une société de production qui réunit surtout des Français immigrés au Canada.

Le savant du petit écran

• En 1955, les émissions de La Science en pantoufles sont présentées à Paris. Les services éducatifs de l'UNESCO en reconnaissent la très grande qualité, et certains épisodes sont présentés en tournée dans le monde.

• Voulant montrer aux enfants que la science est une aventure fascinante, Seguin crée des expériences spectaculaires. Afin d'illustrer le principe d'une réaction en chaîne provoquée par une explosion nucléaire, il a l'idée d'utiliser des balles de ping-pong déposées sur le ressort de souricières. Les studios de Walt Disney reprendront d'ailleurs cette démonstration quelques années plus tard.

• Les émissions du Roman de la science sont tournées dans un cinéma désaffecté. Les décors sont peints par le cinéaste d'animation Frédéric Back. Des comédiens jouent le rôle des grands savants : Jean-Louis Roux, Gabriel Gascon, Gérard Poirier, Pierre Dagenais. La série sera vendue dans plusieurs pays francophones et rediffusée pendant de nombreuses années.

• À l'automne 1952, dès les débuts de la télévision, Fernand Seguin fait ses premières armes au petit écran. Il anime un jeu-questionnaire intitulé Le Carrefour des mots, dans lequel quatre participants tentent de résoudre des mots croisés géants.

• En 1954, Seguin anime à nouveau un jeu télévisé : Chacun son métier. Diffusée le samedi soir avant la partie de hockey, l'émission attire un vaste auditoire.

Le savant du petit écran

Média : Télévision

Émission : La Joie de connaître

Date de diffusion : 23 septembre 1956

Ressource(s) : Fernand Seguin

Durée : 18 min 01 s

Dernière modification :
21 septembre 2010


Fin de la liste
    etoile etoile etoile etoile etoile
  • Évaluez
  • Partagez ce clip
  • Citez ce clip




clips précédents
Activez le Javascript sur votre navigateur...
clips suivants
13 clips dans ce dossier . page
Découvrez aussi
Myra Cree, la voix de l'audace
Radio
12 min 32 s
13 octobre 2005
Pendant plus de 25 ans, Myra Cree rejoint un public fidèle, séduit par son intelligence et son amour de la langue.
Joséphine Baker au Sel de la semaine
Télévision
54 min 29 s
12 avril 1975
Quelques années avant sa mort, Joséphine Baker charme Fernand Seguin en lui racontant sa vie.