Aller au menu Plan du site
  • Taille normale
  • Taille moyenne
  • Grande taille

CBC Digital Archives

Accueil · Arts et culture · Médias · Les radios privées dénoncent (encore) les règles du CRTC

Les radios privées dénoncent (encore) les règles du CRTC

Date de diffusion : 7 février 1999

Depuis le 3 janvier 1999, les dirigeants de radio francophone font la moue. Ils n'apprécient guère les nouveaux quotas de musique francophone. Ces derniers leur imposent de programmer 55 % de musique francophone durant la journée, aux heures de grande écoute (entre 6 h et 18 h). La journaliste Ève Tessier-Bouchard présente les points de vue contradictoires des radios privées et des producteurs de musique francophone.

Les radios privées francophones ont particulièrement peur de perdre des auditeurs au profit des radios anglophones, qui ne sont pas astreintes aux mêmes règles. Marie-Jo Morin, animatrice à CKMF, confie ainsi son désarroi : « Les radios francophones sont un peu prises au piège. Non seulement elles sont obligées de toutes se ressembler, parce qu'elles ont toutes le même produit musical à tourner, mais en plus, [les radios anglophones] vont pouvoir en profiter. »

Les radios privées dénoncent (encore) les règles du CRTC

• En 1999, le directeur de programmation de la station anglophone montréalaise CHOM, Ian Maclean, soutenait que la majorité de l'auditoire de CHOM « a toujours été des francophones bilingues ». En 2003, un article paru dans La Presse relatait en effet que 65 % des auditeurs de CHOM étaient francophones. Si bien que la station anglophone joue aussi quelques grands succès québécois francophones.

• Les radios francophones sont aussi obligées de respecter la règle de 30 % de contenu musical canadien. Pour déterminer si une chanson peut être considérée comme canadienne, le CRTC a introduit le système dit « MAPL » (Music Artist Production Lyrics). Pour ce faire, elle doit remplir deux des quatre critères suivants : 1) la musique est composée entièrement par un Canadien; 2) l'interprète est un Canadien; 3) la chanson est produite au Canada; 4) les paroles sont écrites par un Canadien.

Les radios privées dénoncent (encore) les règles du CRTC

Média : Télévision

Émission : Médias

Date de diffusion : 7 février 1999

Invité(s) : Jean-François Amiot Amiot, Julie Bélanger, Ian MacLean, Marie-Jo Morin, Robert Pilon

Ressource(s) : Line Pagé, Ève Tessier-Bouchard

Durée : 7 min 03 s

Dernière modification :
22 juin 2004


Fin de la liste
    etoile etoile etoile etoile etoile
  • Évaluez
  • Partagez ce clip
  • Citez ce clip




Découvrez aussi
Le CRTC impose plus de contenu canadien
Télévision
7 min 25 s
En 1970, malgré les protestations des radiodiffuseurs privés, le CRTC décide d'augmenter le pourcentage de contenu canadien à la radio et à la télévision.
Payer pour s'américaniser?
Radio
8 min 13 s
En 1981, le CRTC donne son aval à l'arrivée de la télévision payante au Canada. Celle-ci devra toutefois soutenir la production de contenu canadien.