Aller au menu Plan du site
  • Taille normale
  • Taille moyenne
  • Grande taille

CBC Digital Archives

Accueil · Arts et culture · Médias · Plus de musique francophone sur les radios francophones

Plus de musique francophone sur les radios francophones

Date de diffusion : 19 février 1990

Le CRTC fait volte-face : quatre ans après avoir réduit de 65 % à 55 % la proportion de musique francophone que devaient diffuser les radios de langue française, l'organisme annonce qu'il augmente à nouveau la proportion à 65 % à partir du 1er juillet 1990. La journaliste Geneviève Rossier explique que ce sont les producteurs de musique québécois qui ont fait cette demande au CRTC, alors que les diffuseurs favorisaient le statu quo.

En 1986, le CRTC avait accepté la requête des radiodiffuseurs d'abaisser les quotas, parce qu'à l'époque l'industrie de la musique francophone se portait mal et que les stations faisaient valoir qu'elles n'arrivaient pas à remplir leurs quotas. En 1990, le président du CRTC, Keith Spicer, croit que relever l'exigence à 65 % « va stimuler l'industrie du disque et le monde des artistes ».

Relativement satisfaits, les producteurs québécois auraient toutefois préféré que les quotas soient imposés par période de quatre heures plutôt que d'une semaine. Ils craignaient qu'il se crée des « ghettos de programmation » et que la musique francophone soit reléguée aux heures de moins grande écoute, comme le dimanche soir.

Plus de musique francophone sur les radios francophones

• Le Bureau des gouverneurs de la radiodiffusion (l'ancêtre du CRTC) a introduit des règles concernant la radio FM en 1964. Dès 1973, il fut décidé par le CRTC que 65 % de la programmation des radios au Québec devait être composée de musique francophone (étaient dispensées de cette obligation certaines stations : radios communautaires, anglophones, etc.). Mais, cette proportion était plus ou moins respectée à l'époque, si l'on en croit un article du journal La Presse (22 mars 1997).

• En 1970, le CRTC imposait à l'ensemble des radios du pays l'obligation de diffuser au moins 30 % de musique canadienne. Cette politique a eu un effet immédiat au Canada anglais. Un an plus tard, un représentant du disquaire Sam the Record Man affirmait ainsi à la CBC que les ventes d'œuvres canadiennes avaient augmenté de 25 % dans les magasins de sa chaîne.

Plus de musique francophone sur les radios francophones

Média : Radio

Émission : Radiojournal

Date de diffusion : 19 février 1990

Invité(s) : André Ménard, Keith Spicer

Ressource(s) : Geneviève Rossier

Durée : 1 min 35 s

Dernière modification :
22 juin 2004


Fin de la liste
    etoile etoile etoile etoile etoile
  • Évaluez
  • Partagez ce clip
  • Citez ce clip




Découvrez aussi
Le CRTC impose plus de contenu canadien
Télévision
7 min 25 s
En 1970, malgré les protestations des radiodiffuseurs privés, le CRTC décide d'augmenter le pourcentage de contenu canadien à la radio et à la télévision.
Payer pour s'américaniser?
Radio
8 min 13 s
En 1981, le CRTC donne son aval à l'arrivée de la télévision payante au Canada. Celle-ci devra toutefois soutenir la production de contenu canadien.