Aller au menu Plan du site
  • Taille normale
  • Taille moyenne
  • Grande taille

CBC Digital Archives

Accueil · Arts et culture · Médias · Radio-Canada signe une entente avec Montréal

Radio-Canada signe une entente avec Montréal

En 1963, le gouvernement fédéral, la Ville de Montréal et la Société Radio-Canada signent un document officiel sur l'emplacement des futurs bâtiments de l'entreprise publique de radiodiffusion. Le quadrilatère bordé par les rues Dorchester (désormais René-Lévesque), Craig, Papineau et Wolfe est choisi par les institutions fédérale et municipale pour construire les édifices qui regrouperont les services de Radio-Canada à Montréal.

Le maire Jean Drapeau et Alphonse Ouimet, président de Radio-Canada, donnent leur point de vue sur le projet.

Le 15 mars 1957, une commission royale d'enquête sur la radiodiffusion – la commission Fowler – recommande que Radio-Canada se dote d'installations adéquates à Montréal. Dès lors, Alphonse Ouimet étudie la possibilité de regrouper les installations de Radio-Canada.

Des hommes d'affaires francophones appuyés par le maire Drapeau encouragent l'établissement de Radio-Canada dans l'est de la métropole afin d'y créer une véritable « cité des ondes ». Les promoteurs du projet désirent voir la partie francophone de la ville se développer afin de contrebalancer l'ouest, où déjà les gratte-ciel pullulent.

Plusieurs lieux sont envisagés pour réunir les services radio-canadiens de Montréal. En 1959, des hommes d'affaires et des élus se rencontrent déjà afin de convaincre la société d'État de s'installer dans l'est de la ville. Un an plus tard, la société d'État se montre intéressée par le terrain offert par la municipalité au sud du boulevard Dorchester, dans le quartier Sainte-Marie. Après des années de délibérations, vers la fin de 1962, le projet est approuvé par les autorités gouvernementales, municipales et par la Société Radio-Canada.

Radio-Canada signe une entente avec Montréal

• Dès 1952, avec l'avènement de la télévision, les dirigeants du service public veulent réunir sous un même toit tous les centres de production et les services offerts par Radio-Canada.

• Gabriel Grégoire, un commerçant de la rue Sainte-Catherine, est le premier à penser à attirer Radio-Canada dans l'est afin de stimuler l'économie plutôt mal en point du quartier Sainte-Marie. Actif au sein d'une association de marchands de l'est de Montréal, il sera l'un des promoteurs de la « cité des ondes » envisagée par le maire Drapeau.

• En mars 1962, le gouvernement fédéral vote des crédits de 2 millions de dollars pour acheter le terrain mais, six mois plus tard, des restrictions budgétaires retardent le projet.

• Le 8 avril 1963, Montréal annonce la démolition à partir de l'été des 262 immeubles présents sur l'emplacement cédé à Radio-Canada. La même année, le conseil d'administration de la société approuve les plans de ce qui était nommé à l'époque la Place Radio-Canada.

Radio-Canada signe une entente avec Montréal

Média : Télévision

Images d'archives

Date de tournage : 5 avril 1963

Invité(s) : Jean Drapeau, Alphonse Ouimet

Durée : 2 min 41 s

Son intermittent

Dernière modification :
22 juillet 2008


Fin de la liste
    etoile etoile etoile etoile etoile
  • Évaluez
  • Partagez ce clip
  • Citez ce clip




Découvrez aussi
Expropriations dans le « Faubourg à m'lasse »
Télévision
11 min 25 s
Des centaines de personnes doivent quitter leur demeure pour faire place à la « cité des ondes ».
À quand le début des travaux?
Radio
10 min 40 s
Les changements de gouvernement et le rapport Fowler retardent la construction de la Place Radio-Canada.