Aller au menu Plan du site
  • Taille normale
  • Taille moyenne
  • Grande taille

CBC Digital Archives

Accueil · Arts et culture · Médias · CRTC : un nouvel organisme est né

CRTC : un nouvel organisme est né

Date de diffusion : 12 janvier 1969

Le 1er avril 1968, une nouvelle loi sur la radiodiffusion est adoptée et le Conseil de la radio-télévision canadienne (CRTC) mis sur pied.

Moins d'un an après sa création, son président Pierre Juneau explique en quoi le CRTC se voit attribuer davantage de pouvoirs et de moyens que son prédécesseur, le BGR, et trace un portrait de la situation de la radiodiffusion canadienne en cette fin des années 1960.

Le CRTC est un organisme indépendant dont le mandat vise alors à interpréter et mettre en application les énoncés de la politique de radiodiffusion canadienne. De fait, il est habilité à superviser et réglementer l'ensemble du réseau canadien de radiodiffusion : octroi, modification, renouvellement et révocation des licences, définition des politiques en matière de programmation et de propriété, réglementation de la câblodistribution. Il reçoit les plaintes du public et tient des audiences publiques.

La loi de 1968 s'inscrit dans un contexte sociopolitique tendu, où les relations entre le Canada anglais et le Québec sont explosives. Elle redéfinit la mission de la SRC, qui consiste à « contribuer au développement de l'unité nationale et exprimer constamment la réalité canadienne », et rétablit sa prééminence sur le secteur privé. Afin d'assurer la représentativité canadienne, elle restreint les droits à la propriété étrangère et exige de favoriser le travail des artistes et artisans d'ici.

Elle ne fait cependant pas l'unanimité. Le Québec proteste, ramenant à l'avant-scène la bataille constitutionnelle pour le contrôle de la radiodiffusion…

CRTC : un nouvel organisme est né

• En 1967, la Canadian Broadcasting Corporation (CBC) accepte de diffuser « Air of Death », un documentaire controversé dans lequel les journalistes Stanley Burke et Larry Gosnell accusent une société ontarienne de polluer l'environnement au fluor. Cette dernière accuse à son tour la CBC d'avoir diffusé de fausses informations. Le CRTC est saisi de l'affaire, ce qui fait surgir la question des limites de son droit d'ingérence dans la programmation.

• À sa création, le sigle officiel du Conseil de la radio-télévision canadienne est CRC. Mais l'expression CRTC devient rapidement l'appellation la plus courante, avant même que l'organisme devienne le Conseil de la radiodiffusion et des télécommunications canadiennes en 1976.

• Pierre Juneau possède de solides états de service dans le domaine du cinéma et de la radiodiffusion. Après avoir commencé sa carrière à l'Office national du film en 1949, il passe au Bureau des gouverneurs de la radiodiffusion à titre de vice-président en 1966. En 1968, il est nommé président de la toute nouvelle CRTC, fonction qu'il assume jusqu'en 1975. On le retrouve à la tête de la SRC entre 1982 et 1989.

CRTC : un nouvel organisme est né

Média : Télévision

Émission : Deux plus un

Date de diffusion : 12 janvier 1969

Invité(s) : Renault Gariépy, Pierre Juneau

Ressource(s) : Louis Martin

Durée : 23 min 44 s

Dernière modification :
5 janvier 2005


Fin de la liste
    etoile etoile etoile etoile etoile
  • Évaluez
  • Partagez ce clip
  • Citez ce clip




Découvrez aussi
Radiodiffusion : de commissions en comités...
Télévision
9 min 28 s
Commissions et comités ont étudié le système canadien de radiodiffusion et collaboré à son élaboration par le biais de leurs recommandations.
La commission Massey à l'ère de la télévision
Radio
13 min 49 s
Un an avant la naissance de la télévision canadienne en 1952, la commission Massey dépose son rapport.