Aller au menu Plan du site
  • Taille normale
  • Taille moyenne
  • Grande taille

CBC Digital Archives

Accueil · Arts et culture · Médias · Médias chauds et médias froids

Médias chauds et médias froids

Date de diffusion : 30 décembre 1967

La distinction entre médias «   chauds  » et médias « froids » fait référence au degré de participation requis par l'individu.

Les médias «  chauds  », précis et denses, tels l'imprimé et la radio, transmettent un flux important d'informations dont la compréhension ne nécessite pas d'implication de l'individu.

Les médias dits «  froids  », imparfaits et de faible intensité, comme la télévision et le téléphone, sont des médias peu explicites, qui diffusent un message inachevé et exigent une participation plus importante du sujet afin de comprendre le contenu.

Cette remarque remet en cause les théories antérieures selon lesquelles le téléspectateur est passif devant son écran. McLuhan bouleverse les idées reçues en affirmant que l'individu qui regarde la télévision joue un rôle actif, il doit compléter l'information qui lui est transmise afin de la comprendre.

En revanche, la radio diffuse des messages à jet continu, parmi lesquels l'auditeur n'a pas besoin de choisir, car la transmission est linéaire, elle ne fait appel qu'à un sens : l'audition.

L'avenir de la communication est lié au développement des technologies électriques, selon McLuhan. Le média de nature électrique, tel que le téléphone ou encore Internet aujourd'hui, sont des « cool media », capables de resocialiser l'individu.

Celui qui participe à une communication de cette nature a accès à une communauté d'individus. C'est à partir de cette analyse que McLuhan établit le concept de «  village global ».

Médias chauds et médias froids

• Les termes « hot » (chaud) et « cool » (froid) sont tirés de l'argot américain et peuvent être mis en perspective avec ceux qui étaient utilisés pour caractériser le jazz.

• Le jazz hot de la Nouvelle-Orléans, des années 30 et 40, était très expressif, contrairement à celui des années 1950, le jazz cool, aux tonalités plus subtiles et aux émotions suggérées, dont les maîtres incontestés sont Miles Davis et le Modern Jazz Quartet.

Médias chauds et médias froids

Média : Radio

Émission : L' Histoire comme ils l'ont faite

Date de diffusion : 30 décembre 1967

Invité(s) : André Martin, Jean Paré, Gordon Sheppard

Ressource(s) : Louis Aubert, Jean-Pierre Fournier

Durée : 3 min 55 s

Dernière modification :
26 août 2003


Fin de la liste
    etoile etoile etoile etoile etoile
  • Évaluez
  • Partagez ce clip
  • Citez ce clip




Découvrez aussi
Le médium, c'est le message
Radio
4 min 15 s
Clé de la méthode proposée par McLuhan, cet axiome signifie que l'essentiel ne réside pas dans le contenu transmis mais dans le «médium».
La Galaxie Gutenberg
Radio
3 min 26 s
Signé de son nom complet, Herbert Marshall McLuhan, ce livre écrit en 1962 met en lumière la transformation culturelle induite par l'imprimerie.