Aller au menu Plan du site
  • Taille normale
  • Taille moyenne
  • Grande taille

CBC Digital Archives

Accueil · Arts et culture · Médias · Y aura-t-il censure à Hong Kong?

Y aura-t-il censure à Hong Kong?

Date de diffusion : 13 octobre 1995

Dans la Chine des années 1990, des centaines de journaux sont tirés à des millions d'exemplaires. Mais il n'y a qu'une seule politique éditoriale, le Parti communiste contrôlant chaque mot.

En 1995, des Chinois de Hong Kong s'inquiètent donc du maintien de leur liberté d'expression après la rétrocession de l'enclave britannique à la Chine. Dans ce reportage présenté au Point médias, notre correspondant Patrick Brown demande à des journalistes et des éditeurs de Hong Kong de lui faire part de leurs craintes.

Y aura-t-il censure à Hong Kong?

• Les étudiants massacrés en 1989 sur la place Tiananmen réclamaient entre autres une plus grande liberté d'expression.

• Le 30 juin 1997, la Grande-Bretagne rétrocède Hong Kong à la Chine après 156ans de protectorat. La Chine promet alors de maintenir les libertés démocratiques à Hong Kong pendant 50ans.

• Depuis mars 2002, le gouvernement chinois persuade des dizaines de portails de recherche, dont Yahoo, de proposer à ses ressortissants un contenu filtré. Le moteur de recherche Google censure également en Chine le contenu jugé immoral ou illégal par l'État chinois.

Y aura-t-il censure à Hong Kong?

Média : Télévision

Émission : Le Point médias

Date de diffusion : 13 octobre 1995

Invité(s) : Xiang Hou Chang, Nansoung Cheu, Jiang Dam Dam, Larry Feign, Jimmy Lai, Lee Yee

Ressource(s) : Patrick Brown, Madeleine Poulin

Durée : 9 min 47 s

Dernière modification :
15 décembre 2008


Fin de la liste
    etoile etoile etoile etoile etoile
  • Évaluez
  • Partagez ce clip
  • Citez ce clip




Découvrez aussi
Massacre place Tiananmen
Télévision
12 min 12 s
4 juin 1989
Juin 1989, le massacre de milliers de personnes à la place Tiananmen frappe le monde de stupeur.
La langue tibétaine en péril
Télévision
6 min 31 s
Au Tibet, les enfants ne reçoivent que quelques heures d'enseignement de tibétain par semaine. La majorité des classes se donnent en chinois.