Aller au menu Plan du site
  • Taille normale
  • Taille moyenne
  • Grande taille

CBC Digital Archives

Accueil · Arts et culture · Médias · Quel avenir pour RCI?

Quel avenir pour RCI?

Date de diffusion : 24 avril 2000

Après avoir traversé une période de compressions budgétaires draconiennes, au début des années 1990, et avoir vu sa survie menacée au milieu de la même décennie, Radio Canada International a résisté à la tempête. Il y a tout de même laissé des plumes : réduction de personnel, fermeture de certains services…Dix ans après, le journaliste Frank Desoer interroge, par téléphone, Jean Larin, le chef des nouvelles de RCI.

Radio Canada International s'est vu contraint de réduire de moitié ses langues de diffusion; il abandonne le tchèque, l'allemand, le hongrois, le japonais, le polonais et le portugais ainsi que toutes les productions internes, remplacées par des programmes des réseaux anglais et français de Radio-Canada.

Pour l'année 1991-1992, le budget de RCI est amputé de sept millions. À partir de cette période, son financement cesse de dépendre des crédits parlementaires alloués à Radio-Canada, ce qui était le cas depuis 1968. Dès 1998, son financement devient stable. En 2000, le budget de RCI est estimé à 15 millions de dollars.

Quel avenir pour RCI?

• En 1997, le gouvernement fédéral annonce l'allocation d'un financement continu pour RCI, par l'intermédiaire des ministères du Patrimoine canadien, des Affaires étrangères et du Commerce international.

• En 1996-1997, RCI diffuse plus de 182 heures d'émissions hebdomadaires en sept langues (français, anglais, ukrainien, russe, arabe, espagnol et chinois) vers les Amériques, les Antilles, l'Afrique, le Moyen-Orient, l'Europe, l'Asie, l'Ukraine et la Russie.

• En 2004, RCI lance un service en portugais à destination du Brésil.

• À la fin des années 1990, Radio Canada International lance son site Internet, traduit dans toutes ses langues de diffusion. Dans le même esprit, un cyberjournal paraît en décembre 1999.

• En 2000, RCI a conclu plusieurs accords avec des stations partenaires telles que : China National Radio, Radio La Voix du Liban, Instituto Mexicano de la Radio, The National Radio of Ukraine, Radio Havana ou encore la Voix de la Palestine.

• En 2004, Jean Larin est le directeur de RCI.

• Pour cette même année, RCI a diffusé 622 heures hebdomadaires d'émissions, dont 177 heures en français, 112 en langue anglaise et un peu plus de 80 en arabe. En les additionnant aux quelques 630 heures émises par le réseau CBC et 510 heures produites par Radio-Canada, c'est près de 1762 heures de programmes qui sont radiodiffusés chaque semaine par CBC-Radio-Canada, selon le rapport annuel de RCI pour 2004.

Quel avenir pour RCI?

Média : Radio

Émission : C'est bien meilleur le matin

Date de diffusion : 24 avril 2000

Invité(s) : Jean Larin

Ressource(s) : Frank Desoer

Durée : 5 min 12 s

Dernière modification :
24 mars 2009


Fin de la liste
    etoile etoile etoile etoile etoile
  • Évaluez
  • Partagez ce clip
  • Citez ce clip




Découvrez aussi
Un journaliste sur les lieux du drame
Radio
4 min 29 s
Yves Desautels fut l'un des premiers journalistes à arriver à l'École polytechnique lors des événements du 6 décembre 1989.
Les assassins de Bull courent toujours
Radio
10 min 18 s
Près de 13 ans après l'assassinat, Normand Lester commente les dernières informations concernant Gerald Bull parues dans un journal belge.