Aller au menu Plan du site
  • Taille normale
  • Taille moyenne
  • Grande taille

CBC Digital Archives

Accueil · Arts et culture · Littérature · Grace Marks, captive

Grace Marks, captive

Date de diffusion : 12 avril 1998

Comme la romancière l'explique à Michaëlle Jean, cela fait déjà plusieurs années qu'elle porte en elle le personnage de Grace Marks, une jeune servante irlandaise de 16 ans accusée d'un double meurtre en 1843, à Toronto. C'est en lisant Life in the Clearings, de Susanna Moodie, une auteure britannique du milieu du 19e siècle, que Margaret Atwood découvre le personnage de Grace Marks. Elle attendra cependant plus de 20 ans pour faire revivre la jeune femme dans un roman.

Captive est le premier roman historique de Margaret Atwood. L'auteure y retrace la vie de Grace à son arrivée au Bas-Canada, au service de Thomas Kinnear et de sa concubine Nancy Montgomery. Le meurtre sanglant de ceux-ci vient bouleverser la vie de la jeune fille qui se retrouve en prison, puis en asile psychiatrique, avant d'être libérée à l'âge de 46 ans. Le cas de Grace Marks avait captivé la chronique de l'époque. Pour certains, elle était une victime, pour d'autres un monstre.

En cette époque préfreudienne, l'analyse du cas de Grace a fasciné certains médecins, dont le docteur Simon Jordan, intéressé par la folie et la perte de mémoire.

Grace Marks, captive

• Susanna Moodie, une Anglaise émigrée au Canada en 1832, a signé plusieurs œuvres de son nom de jeune fille, Susanna Strickland. Margaret Atwood commence à s'intéresser à elle par son livre Roughing It out in the Bush, dans lequel elle décrit les rigueurs de la vie des colons au Bas-Canada, au milieu du 19e siècle.

• Cinq des six sœurs Strickland sont devenues écrivaines professionnelles. Au Canada, on connaît surtout la sœur aînée de Susanna, Catharine Parr Traill.

• Susanna Moodie a rencontré Grace Marks deux fois dans sa vie, d'abord au pénitencier de Kingston, puis dans un asile.

• Margaret Atwood avait déjà rédigé un scénario en vue d'une émission dramatique pour la télévision sur la jeune femme accusée d'un double meurtre.

• En 1970, Atwood publie The Journals of Susanna Moodie, un recueil de poèmes autour des œuvres de Moodie.

Grace Marks, captive

Média : Télévision

Émission : RDI à l'écoute

Date de diffusion : 12 avril 1998

Invité(s) : Margaret Atwood

Ressource(s) : Michaëlle Jean

Durée : 26 min 14 s

Dernière modification :
20 août 2004


Fin de la liste
    etoile etoile etoile etoile etoile
  • Évaluez
  • Partagez ce clip
  • Citez ce clip




Découvrez aussi
La vie avant l'homme
Télévision
13 min 51 s
Un des premiers romans de Margaret Atwood à être traduit en français est La Vie avant l'homme.
L'écrivain canadien-anglais
Télévision
10 min 58 s
La place de l'écrivain dans la société canadienne est au cœur de la réflexion de Margaret Atwood.