Aller au menu Plan du site
  • Taille normale
  • Taille moyenne
  • Grande taille

CBC Digital Archives

Accueil · Arts et culture · Littérature · Controverse autour du livre Oh Canada Oh Québec!

Controverse autour du livre Oh Canada Oh Québec!

Date de diffusion : 31 mars 1992

Publié en avril 1992, l'essai Oh Canada! Oh Québec! Requiem pour un pays divisé paraît en traduction française en septembre de la même année. L'ouvrage pamphlétaire dénonce entre autres choses le nationalisme québécois et en particulier ses lois linguistiques. Le journaliste Jean-François Lisée a participé à un débat pour le moins animé avec Mordecai Richler au réseau News World autour de l'ouvrage polémique. Au lendemain de l'événement, Jean-François Lisée, interviewé par Christiane Charrette, allègue que la charge de Richler est disproportionnée. Selon lui, Mordecai Richler est profondément méfiant envers tous les nationalismes et sa vision du Québec est datée.

Richler est accusé d'alimenter les préjugés des Canadiens anglais à l'égard des revendications du Québec. Mordecai Richler ironise longuement au sujet de l'application de la loi sur l'affichage (loi 178) et qualifie les inspecteurs de l'Office de la langue française de « sbires de la langue ». De nombreux représentants de la communauté anglophone de même que le Congrès juif canadien se dissocient des allégations de Richler.

La notoriété internationale de Mordecai Richler lui donne pourtant accès aux prestigieux journaux américains qui prennent le portrait satirique dressé par l'écrivain pour la réalité. Plusieurs reprochent donc à Mordecai Richler d'avoir terni la réputation du Québec à l'étranger.

Controverse autour du livre Oh Canada Oh Québec!

• À la veille de la parution du livre Oh Canada! Oh Québec!, des députés du Bloc québécois demandent au ministre fédéral du Multiculturalisme d'en dénoncer officiellement les propos « racistes, injurieux, insultants et dégradants ». La députée bloquiste Pierrette Venne réclame même au gouvernement d'interdire la parution du livre qui relève de la « propagande haineuse ». Se dissociant de ces réclamations, le chef du Bloc, Lucien Bouchard, affirme que le public doit se forger son propre jugement du livre.

• Peu après le référendum de 1995, Mordecai Richler persiste et signe : il crée l'Impur Laine Society et lance le prix littéraire Parizeau ouvert à tous à l'exception des « francophones québécois pure-laine ». En 1996, le premier prix est décerné à l'écrivain d'origine arménienne Benet Davetian pour son roman The Seventh Circle. L'auteur accepte le prix et le cachet de 3000 $, mais refuse d'endosser sa dimension politique.

• Interviewé le 10 mars 1992 par la journaliste Barbara Frum à l'émission The Journal de la CBC à Toronto, Mordecai Richler déclare, imperturbable, que le journal Le Devoir dans les années 1930 était foncièrement antisémite et interchangeable avec Der Stürmer, journal de propagande nazie.

Controverse autour du livre Oh Canada Oh Québec!

Média : Radio

Émission : En direct

Date de diffusion : 31 mars 1992

Invité(s) : Jean-François Lisée

Ressource(s) : Christiane Charette

Durée : 19 min 46 s

Dernière modification :
26 mars 2008


Fin de la liste
    etoile etoile etoile etoile etoile
  • Évaluez
  • Partagez ce clip
  • Citez ce clip




Découvrez aussi
Le garçon de la rue Saint-Urbain
Télévision
15 min 13 s
Mordecai Richler est né au 5257 de la rue Saint-Urbain, au cœur du quartier juif de Montréal qui sert de décor à ses œuvres.
L'apprentissage de Mordecai Richler
Radio
2 min 55 s
Traduit en plusieurs langues et porté à l'écran, L'apprentissage de Duddy Kravitz consacre le talent littéraire de Mordecai Richler.