Aller au menu Plan du site
  • Taille normale
  • Taille moyenne
  • Grande taille

CBC Digital Archives

Accueil · Arts et culture · Littérature · Simone de Beauvoir censurée

Simone de Beauvoir censurée

Cette entrevue de Wilfrid Lemoine avec la philosophe et auteure Simone de Beauvoir n’a jamais été vue en entier jusqu’à aujourd’hui. Censuré par la direction de Radio-Canada, sous la pression de l’archevêché de Montréal, le document n’a pas été diffusé le 13 novembre 1959 comme prévu. À la mort de Simone de Beauvoir, en avril 1986, sa diffusion est programmée, mais les éliminatoires de la saison de hockey occupent la case horaire, et le public ne verra qu’un extrait des 40 minutes originales pendant lesquelles Beauvoir parle, entre autres, de l’existentialisme, de la religion et du mariage.

Le Québec de 1959 vit encore dans la « grande noirceur » : Maurice Duplessis vient de mourir, mais l’Église catholique continue de dicter la morale. Donner la parole pendant près d’une heure à une femme qui dit clairement qu’elle n’est pas croyante et que le mariage équivaut à un esclavage est un affront que la direction de Radio-Canada n’osera faire.

Le Deuxième Sexe, ouvrage publié en 1949, a d’ailleurs été mis à l’index par l’Église québécoise et l’est resté jusque dans les années 1960.

La publication de l’essai Le Deuxième Sexe en 1949 bouleverse le paysage intellectuel français. À travers l’observation des femmes – l’ouvrage n’est nullement autobiographique –, Beauvoir démolit l’image de l’idéal féminin de l’après-guerre : mère au foyer, éducatrice-née, femme heureuse de son sort. La droite catholique tout comme la gauche communiste fustigent l’ouvrage.

Plus de 50 ans après sa publication, Le Deuxième Sexe est encore l’ouvrage de référence des féministes à travers le monde.

Simone de Beauvoir censurée

• Née à Paris le 9 janvier 1908, Simone de Beauvoir est agrégée de philosophie. Compagne de vie du philosophe existentialiste Jean-Paul Sartre, elle publie son premier livre, L’Invitée, en 1943. Romancière et essayiste, elle reçoit le prix Goncourt en 1954 pour son roman Les Mandarins. Sa riche œuvre autobiographique (Mémoires d'une jeune fille rangée, La Force de l'âge, La Force des choses, Tout compte fait) porte un regard sur sa vie, ainsi que sur son engagement politique et philosophique. Elle meurt à Paris le 14 avril 1986.

• Au lendemain de la mort de Simone de Beauvoir, l’intellectuelle française féministe Elisabeth Badinter écrit dans le magazine hebdomadaire Le Nouvel Observateur : « Aujourd'hui, les femmes occidentales sont en deuil. Pas seulement les millions de lectrices du Deuxième Sexe, mais aussi toutes les autres, qui ont bénéficié sans le savoir des analyses révolutionnaires de Simone de Beauvoir et de son combat acharné pour l'égalité des sexes. »

• Malgré son œuvre abondante, Simone de Beauvoir demeure presque toute sa vie dans l’ombre de Jean-Paul Sartre. C’est lui qui définit l’existentialisme et elle qui l’explique et le justifie. Compagnons de route du Parti communiste français jusque dans les années 1960, tous deux marquent la pensée intellectuelle occidentale des années 1950 et 1960.

• Wilfrid Lemoine collabore pendant vingt ans, de 1955 à 1975, à des émissions d’information de la télévision de Radio-Canada. Il devient l’un des journalistes pionniers de la télévision canadienne en animant des émissions comme Carrefour, Aujourd’hui et Format 30.

• Après avoir quitté la télévision, M. Lemoine travaille pendant dix années à la chaîne culturelle de Radio-Canada. Il prend sa retraite en 1986 et s’installe dans les Cantons-de-l’Est, où il a grandi. Wilfrid Lemoine s’éteint le 28 septembre 2003 à l’âge de 76 ans.

Simone de Beauvoir censurée

Média : Télévision

Invité(s) : Simone de Beauvoir

Ressource(s) : Wilfrid Lemoine

Durée : 39 min 40 s

Dernière modification :
6 avril 2009


Fin de la liste
    etoile etoile etoile etoile etoile
  • Évaluez
  • Partagez ce clip
  • Citez ce clip




Découvrez aussi
Henry Morgentaler, médecin
Télévision
18 min 04 s

Dans cette entrevue avec Simon Durivage, le Dr Morgentaler affirme pratiquer des avortements par choix moral.

Gabrielle Roy, écrivaine
Télévision
27 min 53 s
En 1961, Gabrielle Roy accorde la seule entrevue télévisée de sa carrière à son amie Judith Jasmin.