Aller au menu Plan du site
  • Taille normale
  • Taille moyenne
  • Grande taille

CBC Digital Archives

Accueil · Arts et culture · Littérature · Anaïs Nin, l'intimité dévoilée

Anaïs Nin, l'intimité dévoilée

Date de diffusion : 18 juin 1970

Née à Neuilly, près de Paris, le 21 février 1903, Anaïs Nin grandit dans un milieu cosmopolite, aux influences diverses, espagnole par son père, franco-danoise par sa mère. Lorsqu'elle atteint l'âge de 11 ans, son père, un pianiste de concert réputé, abandonne sa famille. La mère décide alors d'amener ses trois enfants en Amérique. La jeune Anaïs commence une longue lettre à son père pour le convaincre de rejoindre sa famille. Cette lettre devient le journal de la fillette, son confident qu'elle ne quittera jamais plus.

Dans cette entrevue accordée à Fernand Seguin au Sel de la semaine, Anaïs Nin évoque cette traversée de l'océan et la rupture avec son père, qui l'a incitée à écrire son célèbre journal.

La jeune Anaïs quitte l'école à l'âge de 14 ans, travaillant alors comme mannequin le jour et posant pour des artistes le soir. En 1923, elle épouse Hugh Parker Guiler, un riche banquier d'origine irlandaise. Le couple s'installe à Paris où la jeune femme reçoit des artistes dans sa demeure de Louveciennes, en banlieue parisienne. En 1931, elle rencontre l'écrivain américain Henry Miller dont elle finance le roman Tropique du Cancer – elle en signera la préface. Elle fréquente plusieurs célébrités dont le dramaturge Antonin Artaud et le psychanalyste Otto Rank.

Lors du déclenchement de la Seconde Guerre mondiale, Anaïs Nin quitte Paris et retourne s'établir à New York. Les romans et les nouvelles qu'elle tente de publier sont refusés par les éditeurs. En janvier 1942, l'écrivaine installe une petite presse dans un grenier et imprime elle-même ses livres.

Écrivaine marginale et avant-gardiste, Anaïs Nin est lue par des cercles d'intellectuels et d'universitaires. Au début des années 1960, les écrivains de la « génération beat » la découvrent. Après la parution du premier tome de son Journal, en 1966, elle connaît enfin la gloire. Toutefois, en 1970, un verdict tombe : elle est atteinte d'un cancer. Elle meurt en 1977 à Los Angeles.

Anaïs Nin, l'intimité dévoilée

• En février 1947, à l'âge de 44 ans, Anaïs Nin rencontre Robert Pole, un acteur au chômage qui tombe éperdument amoureux d'elle, il devient son deuxième mari. N'ayant pas quitté pour autant son premier époux, Anaïs Nin mène une double vie pendant près de vingt ans, partageant son temps entre New York et la Californie.

• Les cahiers qui composent le journal d'Anaïs Nin comptent au total quelque 15 000 pages dactylographiées. La diariste conserve cette œuvre dans deux classeurs d'une chambre blindée d'une banque de Brooklyn.

• Des extraits du journal sont d'abord publiés, avec une restriction : le nom des amants de celle qui se faisait appeler « la Princesse » n'est jamais révélé. Une version intégrale et non expurgée, couvrant les années 1932 à 1939, paraîtra après sa mort sous le titre Journal de l'amour. Anaïs Nin y relate ce qu'elle appelle les « mensonges héroïques » qu'il lui a fallu raconter afin de vivre plusieurs liaisons en même temps.

Anaïs Nin, l'intimité dévoilée

Média : Télévision

Émission : Le Sel de la semaine

Date de diffusion : 18 juin 1970

Invité(s) : Anaïs Nin

Ressource(s) : Fernand Seguin

Durée : 56 min 26 s

Dernière modification :
8 juin 2010


Fin de la liste
    etoile etoile etoile etoile etoile
  • Évaluez
  • Partagez ce clip
  • Citez ce clip




Ne pas deleter...fix IE6