Aller au menu Plan du site
  • Taille normale
  • Taille moyenne
  • Grande taille

CBC Digital Archives

Accueil · Arts et culture · Danse · Édouard Lock ou le langage du geste

Édouard Lock ou le langage du geste

Date de diffusion : 1er novembre 1987

Pour Édouard Lock, la danse est un langage mais, comme il l'expose dans cette entrevue, son impact sur l'audience n'est pas aussi rationnel et défini que celui du mot. C'est pourquoi « le mystère inhérent à la danse m'intéresse », explique-t-il. Le chorégraphe cherche à désorienter la perception que nous avons de notre propre corps, à apporter une nouvelle perception qui soit viscérale et non pas rationnelle ou intellectuelle, car « il faut que la danse arrive à crier ».

Né à Casablanca d'une mère espagnole et d'un père marocain, Édouard Lock arrive au Québec à l'âge de trois ans. Attirés à Montréal par la possibilité de vivre en français, ses parents devront toutefois inscrire leur fils à l'école anglaise parce qu'il n'est pas de religion catholique. Enfant, le jeune Édouard n'a jamais pris de cours de danse mais il a été marqué par la manière dont sa mère dansait, avec d'étranges mouvements proches d'une danse rituelle, souvent inappropriés aux circonstances sociales.

Édouard Lock ou le langage du geste

• En 1988, à l'occasion du 10e anniversaire de l'Institute of Contemporary Arts de Londres, Édouard Lock crée une chorégraphie pour David Bowie et Louise Lecavalier sur la chanson Look Back in Anger. Filmée par l'artiste japonais Nam June Paik, la pièce est diffusée dans le monde entier lors de l'émission de performances intitulée Wrap Around the World.

• En 1989, Édouard Lock agit à titre de directeur artistique et de co-concepteur pour la tournée Sound and Vision de David Bowie et réalise les films de cette production. Louise Lecavalier danse également en 1990 dans le vidéoclip Fame de David Bowie.

• En 1989, Édouard Lock chorégraphie le vidéoclip de la chanson Danse avant de tomber interprétée par Carole Laure sur une musique de Lewis Furey, extraite du disque Western Shadows. Carole Laure y danse en duo avec Louise Lecavalier.

• Édouard Lock élabore une gestuelle composée de signes répétitifs que tracent les mains sur le visage. Pour lui, il s'agit de styliser les gestes qui accompagnent les mots dans notre façon de communiquer.

Édouard Lock ou le langage du geste

Média : Télévision

Émission : La Grande Visite

Date de diffusion : 1er novembre 1987

Invité(s) : Édouard Lock

Ressource(s) : Nathalie Petrowski, Daniel Pinard

Durée : 15 min 28 s

Dernière modification :
2 octobre 2003


Fin de la liste
    etoile etoile etoile etoile etoile
  • Évaluez
  • Partagez ce clip
  • Citez ce clip




Découvrez aussi
Bloquer la rue Sainte-Catherine pour danser
Télévision
2 min 08 s
La troupe présente un extrait de son spectacle dans la rue qui attire une foule impressionnée par la prestation.
Pousser les limites du corps humain
Télévision
2 min 33 s
Pour exprimer la démesure des passions humaines, les chorégraphies d'Édouard Lock présentent une danse de l'extrême.