Aller au menu Plan du site
  • Taille normale
  • Taille moyenne
  • Grande taille

CBC Digital Archives

Accueil · Arts et culture · Danse · Pousser les limites du corps humain

Pousser les limites du corps humain

Date de diffusion : 14 janvier 1992

Claude Deschênes assiste à la répétition de la troupe en studio. La chorégraphie s'élabore dans le silence et les danseurs répètent sans musique puisque, comme l'explique Édouard Lock, le fait d'associer la musique à la danse est une convention impliquant que la danse est un art mineur qui ne se suffit pas à lui-même. Lock ne cherche donc pas à synchroniser musique et danse.

Pour Édouard Lock, la danse doit pouvoir exprimer la démesure qui habite chaque être humain, c'est pourquoi ses œuvres repoussent les limites du corps. Comme le décrit Édouard Lock : « Nous sommes des animaux extrêmes, avec une imagination extrême. Nous avons en nous une réalité démesurée que le corps doit être capable d'exprimer. »

Pour exprimer cette sensation de l'extrême, Édouard Lock orchestre des mouvements qui exigent une rapidité d'exécution époustouflante et un haut niveau de difficulté technique. Ses œuvres intègrent les musiciens sur scène, de même que la projection de vidéos, afin de refléter la diversité des stimulations qui nous assaillent dans la vie urbaine. L'accélération du mouvement crée un inconfort et un danger pour l'interprète qui devient alors vulnérable. Pour Lock, cette fragilité est justement susceptible de toucher le spectateur.

Pousser les limites du corps humain

• En 1985, la production Human Sex inaugure le premier Festival international de nouvelle danse de Montréal. Lauréate d'un Bessie Award, cette pièce propulse la compagnie sur la scène internationale. Œuvre subversive, Human Sex fait éclater les stéréotypes sexuels : affublée d'une moustache, Louise Lecavalier brise les tabous en soulevant ses partenaires masculins, notamment le danseur Marc Béland.

• Le Festival international de nouvelle danse a été créé en 1982 par Chantal Pontbriand, Diane Boucher et Dena Davida. La première édition du festival a lieu en 1985. En plus de contribuer à faire de Montréal une capitale mondiale de la danse, le festival a soutenu la percée internationale des principaux chorégraphes canadiens et québécois.

• Depuis la fin des années 1970, la danse intègre plusieurs disciplines artistiques et crée des liens avec le théâtre, le cinéma, les arts visuels et la musique. Le terme « nouvelle danse » reflète cette émergence de courants novateurs qui contribuent à redéfinir la danse.

• Le comédien Marc Béland se joint à la compagnie La La La Human Steps en 1984 et collabore avec la troupe jusqu'en 1989 avant de retourner au théâtre. Il arrive à la danse un peu par hasard après une rencontre déterminante avec Louise Lecavalier.

• En 1988, lors des Jeux olympiques de Séoul, Marc Béland danse en compagnie de David Bowie dans une chorégraphie mise en scène par l'artiste visuel de renommée internationale Nam June Palk, diffusée en direct dans le monde entier.

Pousser les limites du corps humain

Média : Télévision

Émission : Montréal ce soir

Date de diffusion : 14 janvier 1992

Invité(s) : Louise Lecavalier, Édouard Lock

Ressource(s) : Claude Deschênes, Marie-Claude Lavallée

Durée : 2 min 33 s

Dernière modification :
3 octobre 2003


Fin de la liste
    etoile etoile etoile etoile etoile
  • Évaluez
  • Partagez ce clip
  • Citez ce clip




Découvrez aussi
Bloquer la rue Sainte-Catherine pour danser
Télévision
2 min 08 s
La troupe présente un extrait de son spectacle dans la rue qui attire une foule impressionnée par la prestation.
Édouard Lock ou le langage du geste
Télévision
15 min 28 s
À travers la recherche d'une gestuelle originale, Édouard Lock élabore un nouveau langage de la danse.