Aller au menu Plan du site
  • Taille normale
  • Taille moyenne
  • Grande taille

CBC Digital Archives

Accueil · Arts et culture · Cinéma · Les mâles, le désir et la nudité

Les mâles, le désir et la nudité

Date de diffusion : 25 février 1971

Après son départ de l'ONF, Gilles Carle se joint à l'équipe d'Onyx Films puis il crée en 1971 les Productions Carle-Lamy avec le producteur Pierre Lamy. Cette même année, le film Les Mâles prend l'affiche.

Invité de Lise Payette à l'émission Studio 11, Gilles Carle parle de cette fable sur le désir, inspirée par la quête du paradis terrestre, qui caractérise le mouvement hippie. Les deux héros de Carle quittent la civilisation et tentent de se détacher de toute possession mais finissent par tout vouloir et s'entredéchirer.

En 1977, Gilles Carle signe son long métrage le plus expérimental : L'Ange et la Femme, avec Lewis Furey et Carole Laure. Le film qui présente des scènes de sexualité explicites fait scandale et est interdit dans plusieurs pays. Carle explique pourtant qu'il cherchait à banaliser l'acte sexuel, en « dé-moralisant » et montrant un couple en train de faire l'amour avec le même naturel que s'ils étaient en train de manger. Boudé par la critique canadienne, le film remporte le Prix de la critique européenne à Avoriaz.

Cinéaste du paradoxe, Gilles Carle tourne un film dont l'action se situe dans un bordel sans montrer une seule scène de nudité : Les Corps célestes.

Les mâles, le désir et la nudité

• Le compositeur Stéphane Venne écrit la chanson Le temps est bon pour le film Les Mâles, interprétée par Isabelle Pierre, alors vedette montante de la musique populaire québécoise. Il signera aussi la chanson Il était une fois des gens heureux pour le film Les Plouffe que réalise Gille Carle en 1982. Stéphane Venne s'était fait connaître en 1967 alors qu'il écrit la chanson-thème de l'Expo 67 intitulée Un jour, un jour.

• Donald Pilon, un des héros du film Les Mâles, est un des comédiens fétiches de Gilles Carle. Découvert par le réalisateur en 1967, il joue l'année suivante avec son frère Daniel dans Le Viol d'une jeune fille douce. Dans Red, réalisé en 1969, il incarne un bâtard métis en révolte. Il tourne pas moins de huit films avec Carle, mais il est aussi un des acteurs les plus en vue des années 1970, jouant notamment dans les comédies érotiques de Fournier (Deux femmes en or, Les Chats bottés).

• En 1969, Gilles Carle réalise son troisième long métrage, Red, dont il écrit le scénario avec Ennio Flaiano, écrivain et dramaturge italien ayant collaboré avec Fellini pour l'écriture des films Les Feux du music-hall, La Dolce Vita , Huit et demi et Juliette des esprits. Gilles Carle avait rencontré Ennio Flaiano en 1964 alors qu'il travaillait à l'ONF et s'était lié d'amitié avec le scénariste.

Les mâles, le désir et la nudité

Média : Radio

Émission : Studio 11

Date de diffusion : 25 février 1971

Invité(s) : Gilles Carle

Ressource(s) : Lise Payette, Guy Provost

Durée : 7 min 53 s

Dernière modification :
12 août 2004


Fin de la liste
    etoile etoile etoile etoile etoile
  • Évaluez
  • Partagez ce clip
  • Citez ce clip




Découvrez aussi
L'enfance du cow-boy
Radio
10 min 17 s
Gilles Carle grandit à Rouyn dans l'Abitibi, ville de mineurs et de pionniers qui sert de décor à ses jeux d'enfant.
Gilles Carle : parcours d'un cinéaste
Télévision
26 min 50 s
Après des études à l'École des beaux-arts de Montréal, Gilles Carle entre à l'ONF où il réalise son premier long métrage.