Aller au menu Plan du site
  • Taille normale
  • Taille moyenne
  • Grande taille

CBC Digital Archives

Accueil · Arts et culture · Cinéma · Simone Signoret, la reine

Simone Signoret, la reine

Date de diffusion : 26 août 1961

Son rôle dans Les Chemins de la haute ville l'a consacrée meilleure actrice étrangère à Hollywood en 1960, et elle revient tout auréolée de gloire, la statuette tant convoitée sous le bras. À 40 ans, Simone Signoret (1921-1985), née Simone Kaminker, a la beauté du diable et du talent à revendre. Sa reconnaissance internationale fortuite, selon l'actrice elle-même, semble glisser sur elle. De passage à Montréal, elle parle de son rôle dans Les Mauvais Coups, de François Leterrier.

Simone Signoret rencontre le septième art un peu par hasard, davantage poussée par la nécessité que par vocation. C'est son mari, Yves Allégret, qui lui offre ses premiers rôles. Elle incarne ensuite la radieuse Marie dans Casque d'or, de Jacques Becker, puis tourne Les Sorcières de Salem, de Raymond Rouleau (1957), quelques années après son mariage avec Yves Montand, l'acteur et chanteur français.

Simone Signoret, la reine

• Simone Signoret change son nom, d'origine juive, sous l'Occupation.

• À la fin des années 1930, elle se lie d'amitié avec les membres du groupe Octobre, une communauté d'artistes surréalistes animée par les frères Pierre et Jacques Prévert.

• Sa carrière est marquée par des rôles tourmentés et dramatiques dans des films tels que Thérèse Raquin, de Marcel Carné, Les Diaboliques, d'Henri Georges Clouzot.

• Elle reçoit le prix d'interprétation féminine à Cannes, en 1959, pour le rôle qu'elle joue dans Les Chemins de la haute ville. Casque d'or est aussi récompensé par la British Academy.

• Le César de la meilleure actrice lui est décerné en 1978 pour La Vie devant soi.

• Simone Signoret publie en 1976 son autobiographie La nostalgie n'est plus ce qu'elle était.

Simone Signoret, la reine

Média : Radio

Émission : Simone Signoret

Date de diffusion : 26 août 1961

Invité(s) : Simone Signoret

Durée : 11 min 35 s

Audition difficile, ajustez le volume

Dernière modification :
5 avril 2005


Fin de la liste
    etoile etoile etoile etoile etoile
  • Évaluez
  • Partagez ce clip
  • Citez ce clip




Découvrez aussi
Jean Cocteau, l'esthète
Télévision
17 min 53 s
Œuvre dramatique, poésie, cinéma, peinture, la palette de l'artiste est colorée…
Jacques Tati, l'inclassable
Télévision
31 min 36 s
Il manie l'art de la pantomime, comme il mélange les genres…