Aller au menu Plan du site
  • Taille normale
  • Taille moyenne
  • Grande taille

CBC Digital Archives

Accueil · Arts et culture · Cinéma · L'enfant perpétuel

L'enfant perpétuel

Date de diffusion : 8 février 1985

Le film La dame en couleurs arrive sur les écrans québécois au début de l'année 1985. C'est le premier film tourné en français de Jutra depuis Pour le meilleur et pour le pire. La dame en couleurs est le fruit de la rencontre entre Claude Jutra et Louise Rinfret, une jeune comédienne qui présente à Jutra une idée de scénario à partir d'un rêve qu'elle a fait. Ils écriront ensemble le scénario et se lieront d'amitié.

Le tournage de La dame en couleurs est difficile. Jutra doit tout écrire sur des bouts de papier, oubliant parfois la scène qui vient d'être tournée. Comme dans presque tous ses films, il s'est réservé un rôle important, celui du peintre fou Barbouilleux, mais le producteur Pierre Lamy, qui avait également produit Kamouraska et Pour le meilleur et pour le pire, préfère engager un comédien. Si le film déroute par son aspect décousu, les critiques reconnaissent la capacité du réalisateur à diriger intelligemment les enfants.

L'enfant perpétuel

• L'histoire de La dame en couleurs se passe dans le Québec de la fin des années 1940. Des enfants orphelins se retrouvent dans un hôpital psychiatrique tenu par des religieuses. Ils s'inventent un monde parallèle, s'aménageant un espace secret dans les sous-sols de l'hôpital. Ils y rencontrent Barbouilleux, le peintre fou. Leur vie secrète éclate lorsqu'un des enfants disparaît.

• En 1993, dans le cadre des Rendez-vous du cinéma québécois, les critiques et experts en cinéma ont proclamé à l'unanimité Mon oncle Antoine meilleur film québécois de tous les temps. Le public, par contre, lui a préféré Le déclin de l'empire américain, de Denys Arcand.

L'enfant perpétuel

Média : Radio

Émission : L' Art aujourd'hui

Date de diffusion : 8 février 1985

Invité(s) : Claude Jutra, Louise Rinfret

Ressource(s) : Christiane Charette, Richard Gay

Durée : 12 min 57 s

Dernière modification :
5 juin 2006


Fin de la liste
    etoile etoile etoile etoile etoile
  • Évaluez
  • Partagez ce clip
  • Citez ce clip




Découvrez aussi
Un cinéaste à Paris
Télévision
3 min
Parti pour quelques semaines à Paris, Claude Jutra y rencontre François Truffaut et tourne Anna la bonne.
S'exprimer avec les images et les sons
Radio
5 min 19 s
Claude Jutra refuse de se cantonner dans un genre cinématographique. Il manie le cinéma vérité autant que la fiction.