Aller au menu Plan du site
  • Taille normale
  • Taille moyenne
  • Grande taille

CBC Digital Archives

Accueil · Arts et culture · Cinéma · Huit prix à « Mon oncle Antoine »

Huit prix à « Mon oncle Antoine »

Date de diffusion : 4 octobre 1971

Lors du Palmarès du film canadien, qui se tient à Toronto en octobre 1971, Mon oncle Antoine reçoit huit prix. Une manne exceptionnelle qui n'émeut pas le cinéaste outre mesure, comme on peut le constater dans l'entrevue qu'il accorde à Andréanne Lafond. Pour Jutra, le rôle des prix est d'amener le public à voir le film.

Mon oncle Antoine est, sans aucun doute, le film le plus important de Jutra. Il a été sacré par deux fois, d'abord en 1984 puis en 1993, « plus grand film canadien de tous les temps » par des critiques dans le cadre du Festival international du film de Toronto.

Pour la première, et dernière, fois, Claude Jutra fait l'unanimité auprès de la critique. Le film se vend à travers le monde et, particulièrement, au Canada anglais. L'histoire du passage initiatique d'un adolescent des années 1940 à Thetford Mines est à la fois locale et universelle.

Comme dans presque tous ses films, Jutra se réserve un rôle dans ce long métrage. Car il ne se cantonne pas au métier de réalisateur. Il écrit des émissions dramatiques, adapte des textes, fait du montage, joue dans ses films et dans ceux des autres.

Huit prix à « Mon oncle Antoine »

• Le Palmarès du film canadien (Canadian Film Awards) de 1971 décerne à Mon oncle Antoine les prix de la meilleure réalisation (Claude Jutra), du meilleur scénario (Clément Perron), meilleure photographie (Michel Brault), meilleure musique de film (Jean Cousineau), meilleur comédien (Jean Duceppe), meilleure comédienne de soutien (Olivette Thibault) et meilleur repiquage sonore (Roger Lamoureux).

• Le Palmarès du film canadien a été créé en 1949. Il a été remplacé en 1979 par les prix Génies, attribués par l'Académie canadienne du cinéma et de la télévision. Le premier film québécois à être primé au Palmarès du film canadien fut Ti-Coq, de Gratien Gélinas, en 1953. En 1963, le prix du meilleur film va à Pour la suite du monde, de Pierre Perreault et Michel Brault, et le grand prix est remis à Claude Jutra pour À tout prendre.

Huit prix à « Mon oncle Antoine »

Média : Télévision

Émission : Format 30

Date de diffusion : 4 octobre 1971

Invité(s) : Claude Jutra

Ressource(s) : Andréanne Lafond, Wilfrid Lemoine

Durée : 6 min 21 s

Dernière modification :
17 octobre 2008


Fin de la liste
    etoile etoile etoile etoile etoile
  • Évaluez
  • Partagez ce clip
  • Citez ce clip




Découvrez aussi
Un cinéaste à Paris
Télévision
3 min
Parti pour quelques semaines à Paris, Claude Jutra y rencontre François Truffaut et tourne Anna la bonne.
S'exprimer avec les images et les sons
Radio
5 min 19 s
Claude Jutra refuse de se cantonner dans un genre cinématographique. Il manie le cinéma vérité autant que la fiction.