Aller au menu Plan du site
  • Taille normale
  • Taille moyenne
  • Grande taille

CBC Digital Archives

Accueil · Arts et culture · Cinéma · Egoyan : un cinéaste d'auteur aux Oscars

Egoyan : un cinéaste d'auteur aux Oscars

Date de diffusion : 20 mars 1998

Pour 1997, le réalisateur canadien Atom Egoyan récolte une double nomination aux Oscars dans les catégories Meilleur scénario et Meilleure réalisation pour son film De beaux lendemains. Film à petit budget – il n'a coûté que 4 millions à produire –, il est en compétition avec le géant Titanic du réalisateur canadien James Cameron.

Mais comme Atom Egoyan le confie à la journaliste Geneviève Rossier la veille de la cérémonie, il ne s'attend pas à gagner l'Oscar. « Le miracle pour moi, dit-il, c'était d'avoir la nomination. »

Atom Egoyan avait raison, il n'a pas gagné d'Oscar. Son compatriote James Cameron emporte le prix de la meilleure réalisation, tandis que L.A. Confidential rafle celui du meilleur scénario.

Mais l'histoire de cette petite communauté qui doit réapprendre à vivre après avoir perdu presque tous ses enfants dans un tragique accident d'autobus scolaire marque un point tournant dans la carrière d'Egoyan. Cinéaste d'auteur jusque-là considéré comme difficilement accessible, il signe cette fois une œuvre saluée, tant par la critique que par le public, pour son humanité.

Egoyan : un cinéaste d'auteur aux Oscars

• Remporter un Oscar n'est pas qu'une histoire de talent. Une vaste opération de marketing entoure l'attribution des prix. Dans chaque catégorie, un comité formé de membres de l'Académie sélectionne parmi les productions proposées celles qui seront candidates à l'Oscar. Les films désignés sont ensuite soumis à l'ensemble des quelque 5 000 membres de l'Académie, qui choisissent par vote secret un gagnant dans chaque catégorie. L'Oscar est décerné au film qui remporte le plus de voix.

• Tout au long du processus, qui débute à l'automne, les studios et les distributeurs dépensent des fortunes en publicité dans les revues spécialisées pour séduire les membres de l'Académie des Oscars et les inciter à voter pour leurs productions.

• Miramax, à qui l'on doit la distribution des Invasions barbares de Denys Arcand aux États-Unis, est réputé pour ses campagnes publicitaires menées à coup de millions de dollars. Mais le jeu en vaut la chandelle, car une simple nomination peut se traduire par une augmentation importante des recettes au box-office.

• L'Académie des arts et sciences du cinéma exige que les productions en lice pour les Oscars aient fait l'objet d'une diffusion commerciale aux États-Unis.

• En 2006, les producteurs du film québécois C.R.A.Z.Y., présenté par le Canada dans la catégorie Meilleur film en langue étrangère, ont dû pousser la candidature du film à leurs frais, faute d'avoir trouvé un distributeur aux États-Unis. Finalement, le film n'a pas été sélectionné.

• Les nominations pour De beaux lendemains ont donné à Egoyan plus de pouvoir de négociation avec les Américains pour son film suivant, Felicia's Journey.

Egoyan : un cinéaste d'auteur aux Oscars

Média : Télévision

Émission : Le Point

Date de diffusion : 20 mars 1998

Invité(s) : David Cronenberg, Atom Egoyan, Brian D. Johnson, Arsinée Khanjian, Jean-Pierre Lefebvre

Ressource(s) : Geneviève Rossier

Durée : 10 min 04 s

Extraits de films d'Atom Egoyan : Ego Film Arts, Alliance Vivafilm; Extraits Oscars et Festival de Cannes : AMPAS et TV Festival de Cannes

Dernière modification :
2 mars 2006


Fin de la liste
    etoile etoile etoile etoile etoile
  • Évaluez
  • Partagez ce clip
  • Citez ce clip




Découvrez aussi
La philosophie d'un homme
Télévision
18 min 04 s
Le Dr Morgentaler affirme pratiquer des avortements par choix moral, par humanisme.
Effets dévastateurs de la thalidomide
Télévision
1 min 06 s
Les effets secondaires du médicament sont révélés aux yeux du monde, consterné par l'ampleur de la catastrophe.