Aller au menu Plan du site
  • Taille normale
  • Taille moyenne
  • Grande taille

CBC Digital Archives

Accueil · Arts et culture · Arts visuels · Groupe des sept, peintres de la nature

Période : 1920 - 1933

Groupe des sept, peintres de la nature

Peintres canadiens du début du 20e siècle, les artistes du Groupe des sept se sont distingués par leur amour des paysages et des couleurs. Même s'ils travaillent ensemble dès 1912, c'est en 1920 que les peintres forment le mouvement artistique qui, pendant douze ans, renouvellera la peinture canadienne.

Remerciements aux successions de Lawren Harris, A.Y. Jackson, Frederick Varley, Arthur Lismer et A.J. Casson pour leur contribution à ce dossier.

icone_tv
6 clips télé
icone_micro
7 clips radio

Un groupe d'artistes devenu légende

Date de diffusion : 12 février 1969

À compter de 1913, plusieurs peintres se rassemblent dans un immeuble de trois étages regroupant des ateliers d'artistes à Toronto, le Studio Building. Le Groupe des sept est baptisé lors d'une soirée entre ces compagnons, en mars 1920, mais officiellement reconnu le 7 mai suivant, à l'ouverture de leur première exposition à l'Art Gallery of Toronto – aujourd'hui l'Art Gallery of Ontario (en français, Musée des beaux-arts de l'Ontario).

Le peintre Henri Masson s'exprime sur le Groupe des sept à l'occasion d'une exposition de leurs oeuvres à la Galerie nationale du Canada, à Ottawa.

Plusieurs membres du Groupe des sept ont fait connaissance entre 1911 et 1913 à l'Art & Letters Club de Toronto, un tout nouveau club privé d'hommes intéressés par la littérature et les arts. D'autres peintres du groupe se sont rencontrés dans les sociétés d'art publicitaire Grip Limited et Rous & Mann, où ils travaillaient.

Grâce aux excellentes relations du peintre Lawren Harris, le Groupe put présenter en mai 1920 plus de 121 œuvres à l'Art Gallery of Toronto.

Paysagistes de talent, les artistes du Groupe des sept faisaient des croquis de la nature pendant leurs vacances, dont ils s'inspiraient pour créer des tableaux à l'huile ou à l'aquarelle. Leur élan de création était poussé par un souffle nationaliste semblable à celui ressenti par certains peintres américains de l'époque.

La première exposition du Groupe des sept reçoit quelques critiques sévères. Malgré tout, les membres du groupe participeront à une quarantaine d'expositions en dix ans. Le peintres seront reconnus au Canada, aux États-Unis et même en Grande-Bretagne.

Un groupe d'artistes devenu légende

• Les membres fondateurs du Groupe des sept sont :
- James Edward Hervey MacDonald
(1873-1932)
- Frederick H. Varley (1881-1969)
- A.Y. Jackson (1882-1974)
- Arthur Lismer (1885-1969)
- Lawren Harris (1885-1970)
- Franz Johnston (1888-1949)
- Frank Carmichael (1890-1945)

• L'artiste Tom Thomson fait partie du même cercle d'amis, mais ne sera jamais membre officiel du groupe car il meurt en 1917.

• Dès l'été 1912, J.E.H. MacDonald et Lawren Harris voyagent ensemble afin de faire des croquis de paysages. Les deux peintres visitent une exposition d'œuvres de paysagistes scandinaves à Buffalo en 1913. La capacité qu'avaient ces derniers de saisir l'essence des paysages de leurs pays les toucha grandement.

• Le docteur James MacCullum et Lawren Harris financent la construction du Studio Building où travailleront les membres du Groupe des sept. Le docteur MacCullum invitait régulièrement Tom Thomson et certains peintres du Groupe à son chalet de la baie Géorgienne.

• L'exposition de mai 1920 du Groupe des sept, alors jugée avant-gardiste par les thèmes abordés, attire 2146 visiteurs et occasionne la vente de six toiles à des particuliers.

• Une version modifiée de la première exposition des peintres part en tournée aux États-Unis, s'arrêtant notamment à Boston et à Buffalo, entre 1920 et 1922. Grâce à Eric Brown, le directeur de la Galerie nationale du Canada (actuel Musée des beaux-arts du Canada), les œuvres du Groupe des sept sont montrées en 1924 à Wembley, en Angleterre, lors de la British Empire Exhibition.

• La création du Groupe aurait pu avoir lieu plus tôt si la guerre n'avait pas forcé l'éparpillement des peintres. Lawren Harris séjourna au camp militaire de Borden, en Ontario, et Arthur Lismer à Halifax, où il fut peintre au Bureau canadien des archives de guerre. En 1913, Jackson s'enrôle et part pour l'Europe où il deviendra peintre de guerre. Varley peindra en France des scènes de l'après-guerre en 1918.

• La peinture Lake Superior Country, de A.J. Jackson, que l'on voit ci-contre a été réalisée en 1924.

Un groupe d'artistes devenu légende

Média : Radio

Émission : Carnet des arts

Date de diffusion : 12 février 1969

Invité(s) : Henri Masson

Ressource(s) : Jean Sarrazin

Durée : 3 min 51 s

Photo : Lake Superior Country, A. Y. Jackson

Dernière modification :
14 août 2007


Fin de la liste
    etoile etoile etoile etoile etoile
  • Évaluez
  • Partagez ce clip
  • Citez ce clip




clips précédents
Activez le Javascript sur votre navigateur...
clips suivants
13 clips dans ce dossier . page
Découvrez aussi
Lapalme, caricaturiste-né
Télévision
22 min 54 s
14 avril 1908
Le 14 avril 1908 naît Robert Lapalme, le caricaturiste.
Le Refus global, révolution totale
Dossier
La liberté d'expression des artistes des années 1940 est paralysée par l'idéologie conservatrice du gouvernement de Maurice Duplessis et de l'Église.