Aller au menu Plan du site
  • Taille normale
  • Taille moyenne
  • Grande taille

CBC Digital Archives

Accueil · Arts et culture · Arts visuels · Vivre dans la « grande noirceur »

Vivre dans la « grande noirceur »

Date de diffusion : 18 janvier 1979

En août 1948, les artistes signataires du manifeste Refus global dénoncent l'emprise du clergé et du gouvernement de Maurice Duplessis sur la société québécoise. Leur texte, dont la valeur ne sera reconnue que plus tard, s'oppose au règne de la peur multiforme, au manque de liberté et à l'absence de spontanéité.

En 1979, à l'émission Aux vingt heures, le professeur François-Marc Gagnon évoque l'esprit passéiste qui régnait au Québec, à l'époque de la publication du Refus global.

Vivre dans la « grande noirceur »

• Le 4 février 1948, quelques mois avant la parution du Refus global, une quinzaine de peintres et de sculpteurs canadiens-français publient le manifeste Prisme d'yeux. Le groupe d'artistes, qui évolue autour du peintre Alfred Pellan, souhaite que l'œuvre d'art puisse se réaliser dans une liberté individuelle totale, sans contrainte esthétique ou philosophique.

Vivre dans la « grande noirceur »

Média : Radio

Émission : Aux vingt heures

Date de diffusion : 18 janvier 1979

Invité(s) : François-Marc Gagnon, Gisèle Lortie

Ressource(s) : Gérard Gravel, Lyse Richer-Lortie

Durée : 14 min 49 s

Dernière modification :
5 mars 2008


Fin de la liste
    etoile etoile etoile etoile etoile
  • Évaluez
  • Partagez ce clip
  • Citez ce clip




Découvrez aussi
Autour d'un homme : Paul-Émile Borduas
Télévision
3 min 26 s
Penseur visionnaire, Paul-Émile Borduas transmet des idées artistiques et sociales avant-gardistes aux peintres de son époque.
Refus global : un texte cinglant
Radio
2 min 42 s
Le 9 août 1948, Paul-Émile Borduas et un groupe d'artistes lancent le manifeste Refus Global.