Aller au menu Plan du site
  • Taille normale
  • Taille moyenne
  • Grande taille

CBC Digital Archives

Accueil · Arts et culture · Arts visuels · Tom Thomson, peintre contemplateur

Tom Thomson, peintre contemplateur

Date de diffusion : 1er mai 2003

La peinture de Tom Thomson a beaucoup influencé le style du Groupe des sept. Quelques membres du collectif le considéraient d'ailleurs comme l'un des leurs. Aventurier, Thomson encouragea plusieurs de ces artistes à peindre les paysages du nord de l'Ontario.

Daniel Drouin, conservateur de l'art ancien au Musée des beaux-arts du Québec, nourrit un grand intérêt pour les toiles de Tom Thomson. Interviewé par l'animatrice Hélène Raymond, il explique la démarche de l'artiste, son style et ses sources d'inspiration.

Né à Claremont en Ontario en août 1877, Tom Thomson travaille comme dessinateur-graveur à Toronto à partir de 1905, après avoir séjourné pendant cinq ans à Seattle. En 1906, il commence à peindre à l'huile. L'année suivante, il est engagé par le studio Grip Limited et y rencontre MacDonald puis Varley, Lismer, Johnston et Carmichael.

Au cours de l'été 1912, Thomson réalise pour la première fois des esquisses dans le nord de l'Ontario, au parc provincial Algonquin. L'hiver suivant, il s'inspirera de ses croquis pour peindre ses toiles.

En 1913, MacCallum devient le mécène de Thomson et lui permet de peindre à plein temps. En janvier 1914, Thomson emménage dans le Studio Building à Toronto avant d'entreprendre un autre voyage dans le parc Algonquin.

Pendant trois ans, le peintre séjournera le printemps, l'été et une partie de l'automne au parc Algonquin et réalisera ses toiles pendant l'hiver à Toronto. Ses œuvres mettront en scène des lacs, des montagnes et des arbres illustrés par de petites touches de peinture et par un fondu de couleurs.

Tom Thomson, peintre contemplateur

• En 1915, l'Arts and Letters Club de Toronto expose les toiles de Tom Thomson.

• À l'été 1917, Thomson meurt dans un accident au lac Canoe. Le 8 juillet 1917, son canoë est trouvé. Son corps n'est repêché qu'une semaine plus tard. Des circonstances mystérieuses entourent la mort prématurée du peintre.

• Tom Thomson a inclus la présence humaine dans certaines de ses toiles. Il a illustré l'industrie forestière en montrant des scènes de drave, il a peint des barrages ainsi que des chalets.

• Aménagé en 1893, le parc Algonquin, est une toute nouvelle attraction touristique au début du XXe siècle. Le parc provincial possède une superficie de plus de 5000 kilomètres carrés de nature sauvage.

• Pour pouvoir se consacrer entièrement à son art, Tom Thomson travaillera comme guide au parc Algonquin en 1916 et en 1917.

• Le parc Algonquin fut tellement associé à l'œuvre de Thomson qu'aucun autre peintre du Groupe des sept n'y peindra après sa mort tragique.

• Entre septembre 2002 et décembre 2003, une exposition rassemblant les œuvres de la courte carrière de Thomson est en tournée dans les grands musées d'art du Canada. Elle est présentée à Ottawa, Vancouver, Québec, Toronto et Winnipeg.

Tom Thomson, peintre contemplateur

Média : Radio

Émission : D'un soleil à l'autre

Date de diffusion : 1er mai 2003

Invité(s) : Daniel Drouin

Ressource(s) : Hélène Raymond

Durée : 6 min

Photo : Northern Lights, T. Thomson

Dernière modification :
16 février 2009


Fin de la liste
    etoile etoile etoile etoile etoile
  • Évaluez
  • Partagez ce clip
  • Citez ce clip




Découvrez aussi
Autour d'une citrouille
Radio
7 min 34 s
La citrouille est un des éléments centraux de la fête de l'Halloween. Après l'avoir creusée, on s'en régale.
L'inventaire des forêts du Québec
Radio
6 min 14 s
André Bouchard, biologiste au ministère des Ressources naturelles participe à l'inventaire des forêts patrimoniales du Québec.