Aller au menu Plan du site
  • Taille normale
  • Taille moyenne
  • Grande taille

CBC Digital Archives

Accueil · Art de vivre · Mieux-être · La pause exercice remplace la pause café

La pause exercice remplace la pause café

Date de diffusion : 8 juillet 1988

À chaque matin, les employés de la société Alcan au Saguenay sont conviés à faire une série d'exercices.

L'embauche d'un éducateur physique afin de maintenir en forme ses employés est devenu de plus en plus commun. Les entreprises veulent ainsi répondre à leurs objectifs de production concurrentielle. Grâce à cet entraînement, les employés ont toutes les chances d'être plus productifs et de mieux faire face à la maladie.

Kino-Québec est l'organisme à l'origine des programmes d'activité physique chez plusieurs employeurs. L'éducateur physique délégué par Kino-Québec peut agir à titre de consultant, de contractuel ou de permanent, selon les besoins ou les ressources de l'entreprise. Cet intervenant doit rendre l'employé autonome et responsable face à son mode de vie et à sa condition physique.

L'objectif que poursuit Kino-Québec est que des employés formés par les éducateurs physiques animent les séances une fois le programme démarré.

Parmi les conditions nécessaires à l'implantation de la pause exercice, les plus importantes sont le soutien du programme par la direction et le dynamisme des animateurs. Pour les entreprises, la mise en place de ces programmes s'accompagne de coûts : création d'un centre de conditionnement physique ou aménagement d'un local, salaire du personnel et coût des assurances.

À défaut d'établir de tels programmes, l'employeur peut accorder à ses employés des horaires de travail flexibles, créant ainsi des conditions plus propices à l'activité physique.

La pause exercice remplace la pause café

• Selon la firme CF, qui a instauré les programmes d'exercices chez Alcan, l'entraînement quotidien a eu des effets concrets sur la majorité des employés. L'entreprise a constaté de meilleurs résultats de travail. 83 % des travailleurs rapportent se sentir moins sujets aux accidents du travail, 60 % affirment qu'ils marchent davantage et 48 % disent désormais se protéger le dos au travail.

• Le programme Kino-Québec est lancé le 30 janvier 1978 par le ministre délégué au Haut Commissariat à la jeunesse, aux loisirs et aux sports, Claude Charron. Cette organisation a pour objectif d'encourager les Québécois à pratiquer des activités physiques afin de se maintenir en forme.

• Kino-Québec incite aussi les personnes âgées à pratiquer des activités physiques. Celles-ci ont habituellement davantage le temps de faire de l'exercice.

• En 1977, avant même que Kino-Québec soit créé, le ministre de la Santé et du Bien-être social canadien publiait une brochure distribuée aux entreprises, qui incitait les employés à faire de l'exercice.

• Comme son pendant fédéral des trente dernières années (Participaction), Kino-Québec organise une campagne publicitaire et offre des tests d'évaluation de la condition physique.

La pause exercice remplace la pause café

Média : Radio

Émission : Tout compte fait

Date de diffusion : 8 juillet 1988

Ressource(s) : Lise Garneau, Sylvie-Anne Jeanson

Durée : 2 min 56 s

Dernière modification :
30 mai 2006


Fin de la liste
    etoile etoile etoile etoile etoile
  • Évaluez
  • Partagez ce clip
  • Citez ce clip




Découvrez aussi
5 ou 10BX?
Télévision
5 min 27 s
L'Aviation royale du Canada publie dans les années 1960 un programme d'entraînement pour la population.
Entraînez-vous<br> avec Yvette
Télévision
7 min 52 s
Radio-Canada encourage aussi la bonne forme en présentant à la télé des démonstrations d'exercices physiques.